Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 06 octobre 2012

 

BENIN : Issa Salifou dit Saley, le magnat de la presse et TV béninoises fait allégeance à Yayi. Il vient de rejoindre la mouvance présidentielle

 

Par Benoît ILLASSA

 

Pour un coup de chapeau, c’est un coup de maître que Boni Yayi vient de frapper. Le Président béninois est devenu un vrai animal politique hors pair qui est là pour durer longtemps encore.

 

Pour mémoire, c’est le même Saley qui a pollué le premier quinquennat de Yayi à travers la création d’un groupe parlementaire hostile à l’Assemblée Nationale, le G13. Le même Saley était présent à Bohicon lors de la création de l’Union fait la Nation.

 

Menacé aujourd’hui de perdre toutes ses entreprises qui doivent beaucoup d’argent à l’Etat béninois, il ravale ses vomissures pour se jeter corps et âme dans les bras de son ennemi juré d’hier.

 

On sentait ce revirement poindre depuis la chronique de Sulpice Oscar Gbaguidi du 04/10/2012. L’éditorialiste-maison de Saley y déclarait sa flamme, sans aucune retenue, au Président Yayi.

 

Tous ceux qui ont profité des micros de Saley pour vilipender « le père de la nation qui fait du bien à ses fils » sont pris à contre-pieds. Qu’ils s’appellent Talon, Azannaï ou Agbo, ils doivent retenir la leçon magistrale que vient de leur administrer le patron de Canal3 : « En politique, il n’y a pas d’amis, mais que des intérêts ». La même chose vaut pour les « petits »malins d’Actu Matin.

 

Il faut alors appeler Jules Renard au secours : « Réalisme, idéalisme, autant de brumes à travers lesquelles l’homme aveugle cherche la vérité »

 

    
 

 

 

Entouré des notables, têtes couronnées et responsables religieux de la ville de Bohicon, Issa Salifou a fait savoir ce samedi 06 octobre 2012 que sa démarche est la réponse favorable qu’il apportait à la doléance de sa ville maternelle : se rapprocher de Boni Yayi et soutenir ses actions. Pour Saley, Boni Yayi est un développeur mais qui est trompé et induit en erreur par son entourage. Il dira en substance : «…Quand Malehossou, jeune frère de ma mère est venu me voir et surtout qu’il est envoyé par le roi Agboli-Agbo, je me suis dit que cette fois-ci, Boni Yayi tient le bon bout. Il a touché là où il faut pour m’avoir….La politique est un jeu d’intérêts, il n’y a pas une affaire de famille, en politique il y a des intérêts… Les affaires que j’ai, si je prends seulement Bell-Bénin, c’est une affaire de 110 milliards de francs Cfa et si on vient dire que Bell-Benin doit 8 milliards de francs Cfa, cela ne doit pas inquiéter parce Bell-Benin c’est au moins 110 milliards de francs Cfa…Aujourd’hui, qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, Canal3 est devenu plus important que l’Ortb…j’ai créé Canal3 pour appuyer mon réseau, je n’ai pas créé Canal3 pour m’enrichir c’est pour servir tout le monde, mouvance comme opposition. C’est pourquoi j’ai des techniciens et des journalistes indépendants… ».

 

C’est désormais clair : l’homme politique, le député jusque-là non inscrit, est désormais dans la mouvance présidentielle avec son parti politique, l’Union Pour la Relève (UPR).

Tag(s) : #Politique Béninoise