Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

21-05-2010

 

BENIN : « Je ne suis ni un traître, ni le fossoyeur de l’UN », DECLARE LEHADY SOGLO

 

Écrit par B. O.

 

« Je ne suis ni un traître, ni le fossoyeur de l’UN. Les engagements qui ont été pris les 9 et 10 avril derniers seront tenus », a martelé Lehady Soglo manifestement remonté contre l’article paru dans notre édition d’hier lequel le présente comme se préparant activement à court-circuiter ses alliés de l’UN pour se présenter comme candidat à la présidentielle de 2011.

 

 

Après avoir longuement rappelé les différentes étapes qui avaient conduit à la création de l’Union fait la nation (UN), étapes dont il a été le principal instigateur, Lehady Soglo se demande bien comment il pourrait aujourd’hui remettre en cause tous ces acquis sans se renier lui-même.

C’est depuis une évidence qu’à l’intérieur de la coalition, Bruno Amoussou, Adrien Houngbédji ainsi que les autres leaders politiques sont d’avis que l’Union fait la nation est d’abord et avant tout l’œuvre de Lehady Soglo. En dehors de l’UN, cet avis n’est pas moins partagé par d’autres responsables politiques.

 

Léhady Soglo lui-même, comme on peut s’en douter, en est conscient. Dans une interview publiée dans les colonnes de Nouvelle Expression (N° du vendredi 18 décembre),le premier adjoint au maire de Cotonou réaffirmait sa foi et son engagement total dans les idéaux de ce rassemblement. « Je puis donc dire que nous avons eu raison de prendre cette initiative et si cela était à refaire, je le referais sans aucune hésitation, car disait-il, l’objectif c’est l’union des filles et fils du Bénin en vue véritablement de son développement ».

Si à plusieurs reprises, il avait exprimé ouvertement le désir d’aller à la prochaine présidentielle sous la bannière de l’UN, il n’avait jamais voulu le faire en infraction aux dispositions de la coalition. « Personnellement, a-t-il rappelé, comme citant mot pour mot une partie de l’entretien du 18 décembre 2009 qu’il n’avait jamais caché ses ambitions de briguer cette candidature unique au sein de l’Union. « Mais je rappelle que dès que le candidat sera connu, tout le monde s’attèlera à le porter sur le terrain auprès des militants. C’est-à-dire que si le groupe décide de désigner un autre que moi, je me plierais tout simplement ».

 

Lehady candidat de l’UN en 2016

 

Cinq mois après cette déclaration et un mois après la désignation de Houngbédji comme candidat de la coalition, pour lui il ne devrait en être autrement. « Je ne suis ni un traître, ni le fossoyeur de l’UN. Les engagements qui ont été pris les 9 et 10 avril derniers seront tenus ».

Ces engagements lus par Bruno Amoussou aux premières heures du dimanche 10 avril se résument essentiellement en quatre points. Le premier, Adrien Houngbédji est retenu à l’unanimité de la conférence des présidents comme l’unique candidat de l’Un pour 2011. Le point deux se rapporte à la la stratégie relative à la campagne électorale. Un comité présidé par Lehady Soglo a été mis en place pour définir et orienter les modalités y afférentes.

Le quatrième point a trait à la gestion du pouvoir d’Etat. Cela porte entre autres sur la formation du gouvernement, la rotation dans les fonctions essentielles au sein de l’Union. Ce point intègre aussi qu’en 2016, Lehady Soglo sera le prochain candidat de l’UN pour la présidentielle.



 

Tag(s) : #Politique Béninoise