Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BENIN: Jean-Pierre Ezin évincé de la Présidence de la Commission de l’éducation de l'Union Africaine

  

(Le Bénin sort par la petite porte)

 

19 juillet 2012 par

 

Notre compatriote Jean-Pierre Ezin n’est plus le Président de la Commission aux ressources humaines, à la science et à la technologie de l’Union Africaine. Sans avoir même participé au vote, il a été évincé. Les Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine se retrouveront en janvier prochain pour désigner celui qui va le remplacer. C’est du moins ce que révèlent des sources officielles…

 

Pour certains observateurs, la non reconduction du Professeur Jean-Pierre Ezin à son poste de Commissaire aux ressources humaines, à la science et à la technologie représente un ènième échec pour la diplomatie béninoise qui ne réussit toujours pas à faire la promotion des cadres béninois dans les grands organismes régionaux et internationaux.


Hier, c’était l’ex-ministre des affaires étrangères Jean-Marie Ehouzou qui a raté le podium de la Présidence de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). Selon des indiscrétions, c’est sous la pression du Président du Burkina-Faso que le Président Boni Yayi aurait troqué ce poste contre la symbolique présidence de l’Union Africaine. Heureusement que l’ex-ministre Jean-Marie Ehouzou a su jouer sur ses relations pour se hisser aujourd’hui au prestigieux poste de Représentant de l’Union Africaine auprès des Nations-Unies.


Un malheur ne venant jamais seul, c’est au tour du Professeur Jean-Pierre Ezin de perdre son poste de Président de la Commission aux ressources humaines, à la science et à la technologie de l’Union Africaine au nom du respect d’un supposé principe de l’approche genre et de quota.


Au cours du 19è sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Africaine qui s’est récemment tenu à Addis-Abeba, l’Afrique de l’Ouest a épuisé son quota pour ce qui est de la nomination des présidents des Commissions techniques. La Nigériane Aicha Abdullahi a été désignée comme Commissaire aux affaires étrangères. Le Sierra-Léonais Mustapha Sidiki Kololo a été pour sa part fait Commissaire aux affaires sociales. Alea jacta est. Le sort du Béninois Jean-Pierre Ezin a été ainsi scellé alors qu’il était le seul candidat au poste de Commissaire aux ressources humaines, à la science et à la technologie. Avec ces deux désignations dont celle d’une femme qui est fondamentale, l’Afrique de l’Ouest a épuisé son quota. Rien ne pourra se faire pour sauver les meubles, indique-t-on.

 

Que va devenir l’ancien Directeur de l’Institut national de mathématiques et de sciences physiques après janvier 2013 ? Que va maintenant faire le Professeur Jean-Pierre Ezin ? Voilà autant de questions que se posent aujourd’hui les Béninois qui malheureusement doivent subir les conséquences de l’échec de la diplomatie de leur pays. Les inquiétudes sont désormais grandes. Le risque que les Chefs d’Etat de l’Uemoa remettent en cause le principe selon lequel c’est le Bénin qui va toujours diriger la Boad est là et plane comme l’épée de Domclès. Et pour certains observateurs, c’est bien triste que ce soit sous la présidence de Boni Yayi que tout cela se passe. L’histoire retiendra en tout cas que c’est lorsque le Président Boni Yayi a été Président de l’Union Africaine que le Bénin a été battu sans avoir combattu à la course pour la Présidence de la Commission aux ressources humaines, à la science et à la technologie de l’Union.

 

Affissou Anonrin

La Presse du Jour

 
 
Tag(s) : #Politique Béninoise