Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Politique nationale
 
 
BENIN: L'entrée au gouvernement de l'opposant Adrien Houngbédji se précise
 
 
La question de la probable participation du Prd de Me Adrien Houngbédji à un gouvernement Boni Yayi continue d'agiter l'opinion publique. Malgré les tergiversations au sommet de ce parti, au sein des structures de base, on se prépare activement à cette éventualité avec des rencontres organisées çà et là pour sensibiliser les militants, les mettre au même niveau d'information et préparer les esprits à la nouvelle donne.
 
Depuis l'audience accordée au président du Prd, Me Adrien Houngbédji et à certains de ses lieutenants par le Chef de l'Etat, Boni Yayi dans le cadre du dialogue politique national, la question de l'entrée de ce parti de l'opposition occupe une place de choix dans les sujets d'actualité. Comme le dit un adage, il n'y a pas de fumée sans feu et cette rencontre, il ne se passe pas de jour où la presse ne revient sur cette actualité. La question est devenue encore plus récurrente avec la visite la semaine dernière du président de l'Assemblée nationale à Me Adrien Houngbédji à son domicile à Porto-Novo.
 
Même si à la fin des échanges, les deux personnalités ont laissé entendre que ce sont des questions d'intérêt national notamment la correction de la Lépi qui a été au centre de leurs préoccupations, il faut reconnaître que l'entrée au gouvernement du Prd aurait été aussi abordée. Malgré l'insistance des journalistes, Me Adrien Houngbédji, vieux briscard de la politique a été très peu bavard sur la question se refusant d'être dans la " politique-fiction ".
 
Mais les faits et gestes de certains responsables du Prd montrent à souhait que ce parti veut vraiment faire son entrée dans le prochain gouvernement de la Refondation. Il suffit de se référer aux propos du porte-parole, le député Charlemagne Honfo sur l'émission " Cartes sur table " d'une radio privée de la place ce week-end pour s'en convaincre.
 
A l'image de son président, Charlemagne Honfo n'a pas affiché une position claire quant à l'entrée au gouvernement de son parti. Tout en ne rejetant pas cette éventualité qui fait son petit bonhomme de chemin, il s'est contenté de dire que le Prd est un parti politique qui travaille tous les jours pour conquérir le pouvoir. Mieux, il déclare que si les conditions sont réunies pour participer au développement du Bénin, le Prd n'hésitera pas.
 
C'est certainement dans ce contexte que les responsables du Prd de la section d'Abomey-Calavi ont organisé le dimanche après-midi, une séance dite d'information. Des sources dignes de foi indiquent que l'entrée au gouvernement de leur leader et de certains de ses lieutenants a été largement débattue. A en croire les mêmes sources, les militants ont été informés des tenants et aboutissants de cette question et c'est tout naturellement qu'ils ont donné leur quitus à la seule condition que le parti garde son statut d'opposition. Au cours de ces échanges, il a été également question d'une éventuelle alliance Prd-Fcbe pour les élections communales de 2013. Tout en reconnaissant la chose, le député Charlemagne Honfo a affirmé qu'il n'est pas uniquement question des Fcbe mais plutôt de tout parti politique car le Prd est selon lui, un parti politique et toutes les alliances seront possibles pour lui permettre d'atteindre ses objectifs. Les mêmes sources annoncent que d'autres rencontres auront lieu dans d'autres localités pour les mêmes objectifs.
 
Quand on sait que les responsables locaux ne peuvent prendre sur eux l'initiative d'une telle rencontre sans en aviser la direction nationale et le président du parti, il est à comprendre que les responsables du Prd sont vraiment intéressés par la proposition du Chef de l'Etat. La correction de la Lépi qu'ils vantent à cor et à cri à l'opinion publique comme étant leur préoccupation de l'heure n'est que la partie visible de l'iceberg. Car, tout est lié. Me Adrien Houngbédji et ses lieutenants veulent aller au gouvernement et ils se préparent pour, en sensibilisant et en informant autant que possible leurs militants à la base. C'est dire donc que le deuxième gouvernement de Boni Yayi II comptera en son sein des membres influents du Prd. Ce n'est qu'une question de temps.
 
Edgar Gnimavo
 
Source: quotidien Adjinakou
Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :