Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mardi 17 avril 2012

 

yayi-atorri.jpg

Le Chef de l’Etat, le Dr Yayi Boni a procédé hier après-midi au lancement des travaux d’aménagement et de bitumage de la route Pahou-Tori-Allada.


D’un coût global estimé à 12 735 millions de F CFA, les travaux d’aménagement et de bitumage de la route Pahou-Tori-Allada sont confiés à l’’entreprise Adéoti Sarl et seront contrôlés par le Bureau RRI-AO, tous retenus à l’issue des appels d’offres internationaux. La durée de réalisation des travaux est de 12 mois. Au plan technique, le projet va permettre l’aménagement d’une plate forme de 10 à 14 mètres avec une chaussée de 7 mètres en rase campagne et 8 mètres dans les agglomérations. Les accotements prévus sont de 2x1.50 mètres en sections courantes et 2 x 2 mètres dans les agglomérations. Le projet prend également en compte la réalisation d’infrastructures sociocommunautaires à savoir : quatre forages dans les localités traversées , la réhabilitation de modules de classes d’écoles primaires , la mise en place des mesures de sécurité comme l’érection des murs de clôture au niveau des infrastructures sociales situées à proximité de la route, notamment les écoles et les centres de santé , la construction de huit hangars de marché. Par ailleurs, 15 km de pistes connexes seront aménagés le long de la route.

La réalisation de ce projet offre pour les usagers, a précisé hier le ministre des travaux publics et des transports, Lambert Koty, une alternative de raccourci entre les corridors Abidjan – Lagos et Cotonou-Niamey d’une part, et renforce les bases logistiques du port sec de Tori d’autre part. Le ministre des travaux publics et des transports a précisé par ailleurs que la réalisation de ce tronçon s’inscrit dans un projet plus important d’aménagement et de bitumage de la route Ouidah-Allada longue de 35 kilomètres et de la bretelle Pahou-Tori y compris le contournement de Tori longue de 18,5 kilomètres. Le gouvernement a ainsi mobilisé des ressources d’un montant de 21 Milliards de Francs Cfa environ auprès de la Banque d’investissement et de développement de la Cedeao, la Banque ouest africaine de développement, le Fonds koweïtien pour le développement économique arabe et le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement. La réalisation de ce projet s’inscrit également dans le cadre du renforcement et de l’amélioration des infrastructures routières et de facilitation des échanges avec les pays de la sous-région. Cette infrastructure vient renforcer la modernisation du réseau routier national qui va connaître un accroissement d’un linéaire de 372 kilomètres d’ici quelques semaines. Cet accroîssement sera consacré par l’achèvement des chantiers : Akpro Missérété- Dangbo-Adjohou-Bonou-Ouinhi-Kpédékpo ; Djougou-Ouaké-Frontière Togo et la bretelle Ouaké-Sèmèrè ; N’Dali-Nikki-Chicandou-Frontière du Nigeria ; Parakou-Béroubouay ; Ouando-Hounsa sur la rocade de Porto –Novo, et Le carrefour de Dassa et ses aménagements connexes.

L.A/ E.A/ Cell-Com PR

 

 
 
 
 
 
Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :