Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 26 septembre 2012

 

BENIN - Le député Ataou Hinouho quitte officiellement le PRD de Me HOUNGBEDJI pour renforcer Léhady SOGLO: Un cinglant camouflet pour Azannaï et Quenum

  

Par Benoît ILLASSA

 

Le nombre minimum requis pour constituer un groupe parlementaire étant de neuf (9), le PRD perd de facto son groupe parlementaire présidée par Augustin AHOUANVOEBLA à l’Assemblée Nationale.

 

C’est désormais officiel. Après plusieurs mois de suspens entretenu, l’honorable Ataou Mohamed Hinouho a claqué la porte au Parti du renouveau démocratique de Me Adrien Houngbédji. C’est par une lettre de démission qu’il a officialisé hier son départ. Ce qui met désormais un terme à toutes les supputations. Si au Prd, certains analysent ce départ comme un non-événement, d’autres par contre se font déjà des soucis par rapport à la survie du groupe parlementaire Prd-Union fait la Nation que dirige l’honorable Augustin Ahouanvoébla. Selon des indiscrétions, l’honorable Ataou Hinouho qui a déposé sa lettre de démission hier soir au Président Adrien Houngbédji pourrait atterrir à la Renaissance du Bénin.

  

Un cinglant camouflet pour les députés Candide AZANNAÏ et Epiphane QUENUM

 

Le jeune député Ataou HINOUHO qui vient renforcer la RB est bien connu pour sa capacité financière et le monde fou qu’il draine derrière lui.

  

On se souvient que, récemment, les deux anciens barons de la Renaissance du Bénin (RB) présidée par Léhady Vinangnon SOGLO ont tiré à boulets rouges sur les dirigeants de leur parti politique marquant ainsi leur profonde ingratitude. Le but visé était clair. AZANNAÏ et QUENUM étaient dans la même logique de déstabiliser la municipalité de Cotonou et le gouvernement du Président Boni YAYI.

La question que tout le monde se posait alors était de savoir de qui ils étaient les mercenaires. On savait depuis longtemps que le maillon faible de la RB était Epiphane QUENUM. Après avoir un moment lorgné sur le Président Boni YAYI, il se rabat désormais sur les fantômes tapis dans l’ombre qui assurent sa pitance.

 

Comme Léhady SOGLO, Jésus savait par qui et comment il serait trahi ; Judas Iscariote, l’un de ses disciples, allait se retourner contre lui. L’un des problèmes de cet homme était son amour de l’argent. Etant trésorier du groupe, il volait dans la bourse commune. Cela peut paraître inoffensif, mais un péché en amène toujours un autre. On voit ensuite Judas Iscariote livrer son maître à ses ennemis pour 30 pièces d’argent. Il vient ainsi de vendre son âme et de perdre sa place dans le royaume du Christ.

 

« Car l’amour de l’argent est la racine de tous les maux… ».

(I Timothée 6.10)

 

IB

 

Tag(s) : #EDITORIAL

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :