Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

06/06/2010

 

Le même piège de départ servi par le roi Boni 1er !

 

 

A quoi pouvait-on s’attendre aujourd’hui de positif chez notre chef de famille, qui s’est très tôt montré versatile, impulsif, passionné, imprévoyant, inconstant et très accrocheur ?

Vêtu d’un blouson de saint, l’homme a su bénéficier de notre situation de désespérés pour se faire hisser au sommet. Il prit alors place avec ses initiatives souvent mal nourries, truffées d’improvisations, de décisions passionnées, qui nous amènent à nous renseigner sur l’origine et les réelles et intrinsèques qualités de notre oncle. Nous espérions jusque-là nous adapter à sa méthode de gestion des affaires. Et pourtant, les indices étaient bien clairs ; les excès de zèle de première heure avec pour support les agitations, visites matinales de nos lieux de travail, la chasse aux sorcières (nos propres frères), n’ont pu éclairer notre esprit à temps et révéler les vraies couleurs et insuffisances, que dis-je ?, les tares du médecin annoncé pour notre totale guérison.

 

Et Comme pour nous endormir plus, des secteurs importants tels que les véhicules d’occasion et les GSM ont connu les affres de boulimie du chef de famille que nous avions naïvement applaudi pour avoir arraché des mains des responsables plusieurs milliards, placés, nous ne savons où. Pendant ce temps, le chef accrocheur et ses inconditionnels disciples, pleins de génies mesquins, installèrent allègrement une politique de privation de liberté ; utilisant le même créneau téléphonique pour espionner les mouvements et communications d’éventuels ténors et prétendants susceptibles de le concurrencer dans un avenir lointain. Suspicions et toute forme de magouilles verront ainsi jour.

Puisque les faits et gestes émanaient du chef tout-puissant, personne n’en était offusqué ou ne pouvait rien dire. Mais passé maître dans la diversion et l’intoxication, notre oncle, du réveil de son lit un beau matin, nous inventa une autre histoire toute fumante : celle de la sécurité téléphonique avec à l’achat des cartes Sim, la présentation de la pièce d’identité sera exigée. « Après avoir sucé une orange, on jette tout naturellement sa peau ». Ainsi les GSM, devenus aujourd’hui incontrôlables par le chef, pourront être accusés de tout. Nous n’avions d’ailleurs jamais su combien notre sécurité importait aux yeux du chef ; car pendant longtemps le chargé de la sécurité s’en est assez foutu, abandonnant nos pauvres frères et sœurs aux mains de vils individus qui font d’eux ce qu’ils veulent. Mais que cache en réalité le chef à propos des GSM ?

 

Le Canard de la semaine



 

Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :