Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 22/10/2012

 

BENIN : Le Président Boni YAYI échappe à une tentative d’empoisonnement en Belgique

  

De sources très crédibles, on apprend que le Dr Boni Yayi, Président du Bénin et Président en exercice de l’Union Africaine, a échappé de justesse à une tentative d’empoisonnement lors de son récent séjour à Bruxelles les 16 et 17 octobre 2012 à l’occasion des journées européennes du développement.

 

Les auteurs de cette tentative d’empoisonnement auraient avoué leur forfait durant leur interrogatoire à la Direction Générale de la Police Nationale. Il s’agit des personnes suivantes :

 

-  Mlle Zoubératou KORA SEKE, Maître d’Hôtel et nièce du Président de la République

 

- Dr Ibrahim MAMA CISSE, Médecin personnel du Président de la République

 

- M. Soumanou MOUDJAÏDOU, ancien ministre de Boni Yayi et actuellement DG de la SODECO

 

Si les faits sont avérés, il s’agirait d’une très grave atteinte à la personne du Président béninois. De surcroît, de la part des personnes très proches. Comme le dit un adage yorouba, « Nilé loukou wa ».En d’autres termes, méfies-toi de tes proches.

 

Pour mémoire, Moudjaïdou était absent du Bénin depuis un mois. Il était parti se mettre au vert en Guyane française chez l’un de ses cousins qui y enseigne. Il est rentré à Cotonou samedi matin et c’est dimanche matin qu’il a été cueilli au lit par les limiers de la police nationale.

 

Pour ne pas éveiller les soupçons, rien n’a filtré avant son retour au bercail. Il aurait reconnu être le commanditaire de l’assassinat du Président Boni Yayi par empoisonnement. Ce qui est très grave car aucun homme ne mérite la mort sous aucun prétexte.

 

Moudjaïdou aurait reconnu avoir subtilisé le médicament que prend habituellement le Dr Boni Yayi par une substance mortelle. Le médecin du Président a alors confié cette substance mortelle à Mlle Zoubératou qui était la dernière main vers le Président. Pour n’avoir pas reçu la somme promise pour accomplir le forfait, elle aurait été prise de remords et garder le poison mortel dans sa poche.

 

Son attitude incommodante a vite fait d’éveiller les soupçons. Prise la main dans le sac, elle avouera tout. Il ne restait plus qu’à attendre le retour de Moudjaïdou au bercail pour lui faire avouer son forfait.

 

La seule question qui vaille désormais est qui est le commanditaire de l’assassinat de Boni Yayi ?

 

IB

 

Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :