Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

10-08-2010
  
BENIN: Le roi Boni 1er envisage déjà un autre remaniement ministériel
  

 

 


ImageDéçu par les prestations de plusieurs membres du Gouvernement
Il avait rêvé composer un gouvernement de combat. Après avoir cherché en vain des vrais combattants, il a dû  se contenter de quelques « tirailleurs ». Ceux-ci montrent déjà leurs limites et obligent Yayi à retoucher encore à son gouvernement. Depuis quelques jours,  il a repris les consultations pour monter une nouvelle équipe. Le temps presse et  Yayi joue contre la montre pour 2011.

Le dernier remaniement ministériel n’a pas apporté grand-chose  au président Boni Yayi. Après plusieurs mois d’infructueuses recherches, le président Boni Yayi a dû revoir ses ambitions à la baisse en intégrant dans son équipe de jeunes hommes politiques fraîchement affranchis des cercles politiques officiels. Pour la plupart inexpérimentés et sans aucune emprise politique sur leurs régions d’origine, ils n’ont pas tardé à afficher leurs insuffisances. Submergé par l’affaire Icc-services et plusieurs autres dossiers, le gouvernement n’a pas pu trouver des ministres valables pour le défendre face à une opposition décidée à avoir sa peau dans cette affaire. A cela il faut ajouter les grandes insuffisances affichées par certains ministres sur le plan technique. Selon des sources concordantes, le nouveau ministre de l’intérieur Martial Souton a du mal à s’imposer dans ce ministère où hauts gradés de la police et autres cadres ne lui facilitent pas la tâche. On le voit d’ailleurs visiblement engourdi, crispé et mal à l’aise dans son nouveau habit de ministre et ce en dépit de l’effort personnel du Chef de l’Etat pour le faire accepter par ses collaborateurs. Mais visiblement la mayonnaise n’a pas pris et le malaise persiste dans ce ministère où les dissensions internes commencent à trop peser sur la bonne conduite des opérations de sécurité. On susurre également des difficultés similaires chez d’autres néophytes de l’appareil gouvernemental.

Les enjeux d’un nouveau remaniement

Après le recul et après avoir fait lui-même le bilan politique du gouvernement actuel, Boni Yayi a compris qu’il faut rejouer les cartes dans certaines régions du pays où il a pourtant montré un grand intérêt. C’est le cas par exemple de la 6è circonscription électorale (Abomey- Calavi, Sô Ava, Zê) où le Chef de l’Etat a placé trois ministres pour bien dompter l’électorat de cette circonscription, la plus peuplée du pays. Seulement, des indiscrétions racontent que des ministres comme Gérard Kouéssi n’arrivent pas véritablement à s’imposer politiquement dans cette commune. Idem pour Martial Souton et Bertrand Sogbossi qui dans les 23è et 24è circonscriptions électorales cherchent toujours leurs marques.  C’est fort de ces déceptions que Yayi a entamé les consultations afin de trouver de nouvelles têtes pour les remplacer. Depuis le départ du gouvernement du ministre Joseph Ahanhanzo et le limogeage d’Armand Zinzindohoué, l’électorat Fcbe du Zou est en déperdition comme un troupeau à la recherche d’un berger. Yayi doit donc vite trouver des pièces valables de rechange dans le Zou. Les mêmes sources racontent qu’une commission ad’hoc travaillerait actuellement à la Marina pour identifier et proposer au Chef de l’Etat des cadres chevronnés bien rodés dans la chose politique et qui jouissent d’une certaine notoriété sur le Plateau d’Abomey.

Mais hélas, la commission peine à trouver de bons éléments. Toutefois, les dossiers et les profils de certaines personnes retiennent l’attention. On cite entre autres les noms de Juste Guédou, actuellement Secrétaire général du ministère chargé des relations avec les institutions, d’Alexandre Hountondji, ancien ministre chargé des relations avec les institutions et du commissaire de police Agbidinoukoun. Certains ministres sur lesquels planent des soupçons de  tricherie politique ou d’autres qui ne montrent  plus d’entrain au travail devaient être aussi remerciés. Décidé à avoir son équipe de combat, Yayi accélère les tractations. Il veut éviter les erreurs de la dernière fois et former un gouvernement capable de déranger l’opposition. Pourvu que cette fois-ci soit la bonne.

Marcel Zoumènou
LNT 


   
 

 


Commentaires des internautes  
 

 

 

 

11 / 11 com.

Sow 10-08-2010 10:17

Il y a un adage qui dit que "on a gifflé le Porto-novien, il répond que nous nous sommes habitués" Yayi peut remanier jusqu'au 31 Mars 2010 il a des limites et sa pagaille ne nous étonne pas

 

  

Kenzo 10-08-2010 10:19

C'est quand meme malheureux!Au lieu de se soucier comment rembourser les épargnant ICC-Service,non!Le prince de Tchaourou ne pense qu'a sa réélection.En cherchant avec torche des vendeurs d'illusions,des menteurs chevronés pour intégrer son gouvernement.Motif:juste pour encore faire endormir le peuple sur ce scandale ICC-SERVICE.Je me damande a quand le Soucis de sortir le peuple Beninois de cette misère?

 

  

Yayi dehors! 10-08-2010 10:49

si je me souviens bien! au dernier remaniement un article de Lnt avait fait remarquer que certains ministres avaient fourni de faux diplômes! à l'époque, certains amis lecteurs vociféraient en disant "mais on n'a pas besoin d'etre diplomé pour etre ministre on na pas besoin de c eci de cela...etc" on a peut etre pas besoin d'etre diplômé mais on ne doit pas etre d emauvaise foi si non après on se retrouve à un poste ou on a rien à faire! résultat: on s'ennuit donc on essaie de se remplir les paoches tant qu'on peut. Et voila aujourdhui notre cher Yayi qui veut enre remanier... 
 
Les amis attention 8 mois c bientot mais ils vont être très longs ces 8 mois! l'histoire retiendra.

 

  

Delgado 10-08-2010 11:42

Il peut remanier tous les jours. C'est pas ça qui fera oublier sa mauvaise gestion et cela montre bien qu'il ne se soucie point du peuple et s'il s'est jeté dans le dossier ICC pour un semblant de résolution de la crise c'est bien parcequ'il se voyait en panne d'electorat. On n'en a rien à foudre de ces ministres. Si depuis 2006 il n'a pas trouvé de bons ministres c'est pas maintenant il va trouver.

 

 

Phil 10-08-2010 12:06

Cette histoire de remaniement intempestif ne vous rappelle-t-il rien? Ca sent le ventilo qui brasse à tout vent et de façon continue! Que Dieu ait pitié de nous!

 

  

segun 10-08-2010 12:31

ke dieu aie vraiment pitié de nous,quand je pense qu'il faudrai supporter ces tares la pour 8mois again.IT's SO PAINFUL. :cry

 

 

ben 10-08-2010 12:48

ce régime est celui qui a couté le plus cher au contribuable béninois non seulement en train de vie du gouvernement mais à travers le nombre plétorique de ministères de conseillers et autre poste créé tout zazimut en vue de remerciements mais la cerise sur le gateau c'est que avec tout ces remaniements il faudra désormais compter avec les primes d'anciens ministres. Merci monsieur le PR

 

  

Abe 10-08-2010 12:53

Mci Yayi tu m'avais deja soulagé en affirmant que tu connaissais pas la maison ce qui est normal que tu joues à ces jeux de loteries .Deserte le forum

 

  

amo 10-08-2010 13:05

je suis vraiment désolé, car je ne sais pas ou nous allons avec ça. Dorénavant que Dieu protège les innocents.C'est triste :cry

 

  

rob 10-08-2010 13:19

pas de commentaire de mon côté car j'attends le jour de remaniement d'abod

 

  

bourgeois 10-08-2010 13:21

prions Dieu en tout cas pour que les prochaines elections puissent se derouler dans la quietude, afin que nous soyons epargnes des peines qu'a faire subir le peuple le changementeur, lors des dernieres elections municipales et communales. 
yayi ne se soucie point de la paix sociale, que Dieu nous protege de son stratageme a vouloir detruire le pays.

Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0