Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

05-05-2010

 

Les députés crient à la mafia et interpellent Yayi

 

Écrit par Vincent LEZINME

 

Trente deux députés sont désormais aux trousses du président Boni Yayi. Ils viennent de l’interpeller personnellement par rapport aux conditions d’acquisition des matériels agricoles dans le cadre du programme de promotion de la mécanisation agricole.

 

 

Cette interpellation du chef de l’Etat fait suite au refus du gouvernement de fournir des explications à la représentation nationale conformément aux dispositions des articles 71 et 113 de la constitution du 11 décembre 1990 dans le délai donné. Voici le texte intégral de l’interpellation.

 

"Interpellation du président de la République

 

(Dispositions des articles 71 et 113 de la Constitution du 11 décembre 1990)
Pour menaces sur le respect des prérogatives des députés


Les députés signataires exposent que :
L’Assemblée nationale, à travers une question écrite du député Janvier Yahouédéhou, a souhaité obtenir des informations et des documents sur l’affaire d’acquisition de matériels agricoles par le PPMA au ministère chargé de l’agriculture.

 

 

 

Cette question écrite date du 1er décembre 2009. Conformément aux dispositions de l’article 112 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, les ministres doivent répondre dans un délai de 30 jours. Malheureusement, plus de 100 jours après la transmission de la question, et après relance de l’Assemblée nationale, le gouvernement est resté muet sur le sujet.

En dehors des interrogations sur la qualité des matériels, le député signataire de la question a fustigé la procédure de passation des marchés et s’inquiète de surfacturations qu’il estime à plusieurs milliards. D’autre part, des procédures de gré à gré sont conclues avec des entreprises béninoises sans références dans le secteur. Certaines de ces entreprises ayant bénéficié de ces marchés s’élevant à plusieurs milliards étaient des entreprises nouvelles. L’une d’entre elles, créée le 25/08/2008 a eu un marché de plusieurs milliards en janvier 2009, c’est-à-dire 4 mois après sa création, en toute violation des textes et lois en matière de procédure de passation des marchés publics.

 

Au nombre des questions posées, et ce à titre de rappel, les députés signataires de la présente interpellation souhaiteraient

A- Savoir entre autres :

1- Compte tenu du montant particulièrement élevé des marchés de tracteurs acquis en 2008 et 2009, pourquoi n’y a-t-il pas eu d’appel d’offre international pour ces achats ?


2- Quel est le montant total des marchés conclus dans le cadre du projet de mécanisation de l’agriculture pour le compte des années 2008 et 2009. Bien vouloir fournir un tableau récapitulatif des matériels achetés, affichant la marque, la date de fabrication, l’origine, le fournisseur, le prix unitaire et la quantité.

B- Obtenir :

- Copie de tous les marchés conclus dans le cadre des différents marchés d’acquisition de matériels agricoles en 2008 et 2009 ;
- Copie des différents bordereaux de livraison et factures ;
- Copie des attestations fiscales, registres de commerce, expériences et références en la matière pour chacun des fournisseurs.
Le silence comme toute réponse ou des réponses hors délai est l’attitude privilégiée que la plupart des ministres réservent aux préoccupations des députés de la 5ème législature. Nombre de questions écrites adressées au gouvernement par les députés sont restées sans réponses après plus de six mois.


Dans ces conditions, la responsabilité du chef de l’Etat, chef du gouvernement est engagée.
C’est pourquoi, les députés agissant conformément aux prérogatives à eux reconnues par les articles 71 et 113 de la Constitution et 113 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale,
- Requièrent l’interpellation du chef de l’Etat, chef du gouvernement et saisissent à cet effet le bureau de l’Assemblée nationale en séance plénière. (Art. 113-3 du Règlement intérieur) ;
-Requièrent que la présente demande soit examinée par le Bureau de l’Assemblée nationale selon la procédure des questions urgentes et inscrites à l’ordre du jour de la plénière (Art.113-4 du Règlement
intérieur)."


Ont signé :

 

1-Janvier Yahouédéou
2-Edgard Alia
3-Luc da Matha Sant-Anna
4-Dominique Souhounhloué
5-Houndété Eric
6-Vodonou Désiré
7-Kakpo Kifouli
8-Ybatou Sanni Glèlè
9-Lodjou Judes Bonaventure
10-Tidjani-Serpos Ismaël
11-Zinsou Edmond
12-Augustin Ahouanvoèbla
13-Tcocodo Gabriel
14-Gbèdiga Timothée
15-Domingo Cyriaque
16-Agoua Edmond
17-Sacca Fikara
18-Issa Salifou
19-Chabi Tokou Dari
20-N’Da Antoine N’Da
21-Antoine Dayori
22-Edayé K. Jean-Baptiste
23-Fagbohoun L. Séfou
24-Kolawolé A. Idji
25-Sèhouéto Lazare
26-Maléhossou Yacoubou
27-Wohou Donatien
28-Bada Georgs
29-Rosine Vieyra Soglo
30-Jocelyn Dégbey
31-Aho Eloi
32-Dahissiho Joachim

Vincent LEZINME



 

Tag(s) : #Politique Béninoise
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :