Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Faustin-AISSI-copie-1.png 

24/06/2014

 

 

BENIN : Les universitaires franco-béninois peuvent désormais aller en mission d’enseignement dans les universités béninoises comme apport de la diaspora

  

 

Par Faustin AÏSSI

 

  

Chers Compatriotes,

 

Je vous envoie pour information auprès de vos adhérents et/ou liste de diffusion cet arrêté dont j’avais eu à en discuter avec le cabinet du Ministre d’Etat il y a quelques 15 mois au début de la nomination de son DGES, le Professeur Ambaliou SANNI alors que j’étais encore dans mes fonctions universitaires, certains de mes collègues universitaires franco-béninois ayant manifesté leur intention d’aller en mission d’enseignement dans les universités béninoises comme apport de la diaspora à un meilleur développement de notre pays. L’arrêté ministériel institutionnalisant cela vient de sortir. Je l’ai reçu en marge du récent colloque sur les FPC (formations professionnelles courtes) des 2 au 6 juin 2014 de la part du Directeur général de l’enseignement supérieur le Professeur SANNI Ambaliou.

 

Le défraiement horaire est modeste comme nous l’avions souhaité soit environ 15 €/heure contre environ 70 €/heure en France voire beaucoup plus selon certains établissements. Une indemnité de résidence est ajoutée alors que je ne l’avais pas trouvée nécessaire me situant dans le contexte de l’apport de la diaspora béninoise à son pays. Cela me rappelle nos propositions de la Conférence Nationale des Forces Vives de la Nation dans les locaux de notre Consulat Rue du Cherche Midi où lors des négociations, l’ambassade très enthousiaste nous proposait la gratuité du visa pour le Bénin pour les Franco-Béninois et une poignée de compatriotes de l’ATDF comme Bernard Akplogan et moi avions milité pour la moitié du prix normal de l’époque en arguant le fait que cette contribution servirait à rénover tant notre Consulat très délabré à l’époque que notre Ambassade en assez piteux état. Rappelons que nous continuions de payer 20 € alors que le prix du Visa a depuis lors  beaucoup augmenté. Nous pourrons être fiers de cette rénovation notamment du consulat général réalisée sous l’ère de l’actuel Consul Général Joseph Ménard de Pognon qui est à féliciter.    

 

Dans tous les cas, pour bénéficier des attendus de cet arrêté, il suffit de se rapprocher de son partenaire de champ disciplinaire afin de définir les modalités d’intervention qui seront validées par le Recteur, la décision définitive étant prise par le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

 

Ainsi, ceux qui ont participé au récent colloque sur les Formations Professionnelles Courtes, connaissent leur alter-ego béninois. Je les encourage donc à se rapprocher de ces derniers pour une mission en même temps qu’ils pourront aborder les autres aspects du suivi de l’atelier auquel ils auront participé. N’oublions jamais qu’une procédure de ce type au Bénin peut durer au moins 3 mois car le visa du ministre est indispensable. Envisagez donc une éventuelle mission plutôt en automne prochain. 

 

Je rappelle que 3 collègues universitaires bénéficient déjà de ce dispositif dont Albert ADJANOHOUN que j’ai rencontré à Cotonou et Pétronille HAZOUME qui est attendue pour la fin du présent mois.

 

Bien Fraternellement,

 

Faustin AÏSSI

Professeur émérite de 

l’Université du Littoral Côte d’Opale (ULCO)

Communauté d’universités et d’établissements

de Lille - Nord de France (COMUE-LNF)

BP  70008   59651  Villeneuve d’Ascq Cedex

faustin.aissi@outlook.fr         

 

 

Tag(s) : #Contribution de la Diaspora

Partager cet article

Repost 0