Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

manifestants dans les rues de Cotonou (...)

jeudi 9 septembre 2010, par dp 24 H
 
Marche de l’Union fait la Nation contre la disparition de Dangnivo
 
Plus de 30.000 manifestants dans les rues de Cotonou contre les atteintes aux libertés

 
L’Union fait la Nation a mobilisé des milliers de Béninois dans les rues hier à Cotonou contre les atteintes graves aux libertés dans le pays. Pour les observateurs bien avertis, il y avait plus de 30.000 mille manifestants décidés à retrouver vivant Urbain Dangnivo, cadre du ministère des Finances et de l’économie, et président de l’Union fait la Nation à Houéyogbé (département du Mono).

Les populations de la ville de Cotonou étaient-elles foncièrement contre le pouvoir du président Boni Yayi ? Leur forte mobilisation autour des caciques de l’Union fait la Nation a permis hier de répondre à cette interrogation par l’affirmative. C’était du jamais vu dans la capitale économique du pays. Le nombre des manifestants était au-dessus de 30 mille dans les rues. Sur plus de 2 kilomètres, il y avait une marée humaine incroyable. Le rang s’est étendu du carrefour ‘’Cica-Toyota’’ jusqu’à la place de l’Etoile Rouge.

 

Comment l’opposition a pu réaliser un tel exploit, malgré les multiples manœuvres de démobilisation du régime du Changement ?

Très tôt, le matin, il y avait déjà du monde à cette grande place, lieu du démarrage de la marche. Des minutes s’égrenaient et on pensait que la manifestation n’aura pas lieu. Et pourtant, les militants sont restés massivement sur place et attendent leurs leaders politiques. Conducteurs de taxis-motos, vendeuses, artisans et d’autres Béninois de toutes catégories professionnelles s’échauffaient. L’ancien questeur de l’Assemblée nationale, Patrice Gangnito, était le premier sur les lieux du démarrage de l’événement. Quelques instants après, le secrétaire du Parti du renouveau démocratique (Prd), Moukaram Badarou, et les députés Eric Houndété et Augustin Ahouanvoébla, firent leur apparition à la place de ‘’Etoile Rouge’’.

 

Après 10 heures, le top est lancé. C’était la mobilisation générale. Automatiquement, les forces de sécurité ont bloqué la voie pour que la marche commence effectivement. Moukaram Badarou, Raphaël Akotègnon, Eric Houndété, Lazare Sèhouéto, Epiphane Quenum et consorts se tiennent par les mains. Ainsi, la gigantesque marche de l’Union fait la Nation contre la disparition mystérieuse de Urbain Dangnivo est ainsi lancée. Les manifestants scandaient des slogans pas du tout tendre à l’endroit du gouvernement et au président Boni Yayi, chantaient et dansaient comme il n’en fallait pas. C’était une forte mobilisation qui a fait trembler la ville de Cotonou. La circulation était dense. On marchait fortement pour réclamer le disparu vivant dans les meilleurs délais. La suite, les caciques de l’Union fait la Nation ont rejoint la foule. Me Adrien Houngbédji, Bruno Amoussou, Kolawolé Idji et plusieurs députés de leur coalition politique tels que Kakpo Kifouli, Timothée Gbèdiga sont venus enfoncer le clou. C’était l’apothéose.

 

Dans les maisons, boutiques et ateliers, la marche de l’opposition est bien appréciée. Sur les banderoles, on pouvait lire aisément les messages suivants : « UN marche contre l’insécurité », « Les limites de l’inacceptable crevées au Bénin, protégeons notre démocratie avec l’Union fait la Nation ». Les leaders de ce regroupement politique étaient ovationnés par les populations, car leur lutte est républicaine. La mobilisation s’est intensifiée jusqu’à l’esplanade du stade de l’amitié de Kouhounou où il y avait beaucoup de forces de l’ordre. Ici, un affrontement a été évité de justesse, quand les policiers ont empêché les marcheurs d’avoir accès à l’intérieur du stade. Par la sagesse des opposants, épris de paix et de justice, une solution a été trouvée pour faire échec à la stratégie de la mouvance qui voulait un affrontement physique entre les deux camps. C’est ainsi qu’il y a eu des déclarations sur l’esplanade du stade de l’amitié.

 

Cécile AGOSSA

Tag(s) : #Politique Béninoise
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :