Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

17/05/2013

 

 

BENIN - Patrice Talon blanchi et relaxé: Le Juge d'instruction Angelo HOUSSOU a rendu une ordonnance de non lieu et la relaxe de tous les prévenus

  

 

Des informations concordantes obtenues au Palais de justice de Cotonou font état de l'abandon des charges visant le milliardaire Patrice Talon, poursuivi par les autorités béninoises pour "tentative d'empoisonnement" du président de la République.

 

 

Des sources judiciaires contactées au Bénin par Afrika 7 ont précisé que le juge d'instruction vient d'ordonner un non-lieu à poursuivre.

Le juge Angelo Houssou aurait également prononcé un non-lieu dans l'affaire de tentative de coup d'état, visant deux proches de Patrice Talon, Pamphile Zomahoun et l'expert-comptable Johannès Dagnon, du cabinet Fiduciaire d'Afrique.

Détail important : Johannès Dagnon est le cousin germain de Patrice Talon, l'ennemi juré de Yayi Boni, que ce dernier accuse d'avoir essayé de l'empoisonner.

Le juge d'instruction béninois affirmerait ne pas avoir suffisamment de preuves et aurait précisé dans son ordonnance de clôture que "le délit n'est pas constitué", en ce qui concerne les deux affaires.

Le juge ordonnerait par conséquent la libération des mis en cause, l'ancien ministre béninois Moudjaïdou Soumanou, le médecin personnel du président, le docteur Ibrahim Mama Cissé et de Zoubérath Kora, la nièce du chef de l'Etat.

Si l'information se confirme, il s'agirait d'un camouflet sans précédent pour le président béninois, vu le retentissement que l'affaire a eu dans les médias du monde entier, à un moment où Yayi Boni assurait la présidence en exercice de l'Union Africaine.

Par ailleurs, la demande d'extradition du milliardaire béninois, Patrice Talon, serait certainement analysée à l'aune de ces derniers développements au Bénin, tout comme le mandat d'arrêt international qui le vise.

Nos journalistes à Cotonou s'activent pour vérifier la masse d'informations confuses nous parvenant de la capitale économique béninoise. Afrika 7 prépare un dossier sur le sujet - à consulter dans les prochaines heures.

 

 

17/05/2013

  

« Non-lieu » dans l'affaire Talon contre Yayi : le procureur interjette appel

   

Après l’ordonnance de « non lieu à poursuivre » par lequel le juge Angelo Houssou a clôturé son instruction dans les dossiers de tentative d’empoisonnement et de coup d’Etat contre le président Boni Yayi, le parquet de Cotonou ne démord pas. Dans le camp de Patrice Talon et ses co-inculpés, on cache mal la satisfaction.

Le procureur de la république près le tribunal de première instance de Cotonou, Justin Gbènameto a confirmé « avoir interjeté appel » de cette décision du juge mais s’est refusé à tout commentaire.

Me Charles Badou, un des avocats des prévenus dans ces deux affaires déclare :
« Le juge ayant rendu une ordonnance de non lieu dans les deux affaires, cela signifie qu’il n’y a ni tentative d’empoisonnement ni tentative de coup d’Etat ».

Réagissant à l’appel interjeté par le procureur Gbènameto, Me Charles Badou estime que ce dernier « est dans son rôle » et que « c’est dans ses prérogatives de relever appel de la décision du juge ».

Prochaine date importante pour ce dossier, le 22 Mai ou la Cour d’appel de Paris se prononcera sur la demande d’extradition du milliardaire Patrice Talon, supposé commanditaire des deux tentatives d’empoisonnement et de coup d’Etat.

 

AFRIKA7

 
Tag(s) : #Politique Béninoise