Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BENIN - Port sec de Parakou: Amos Elègbe fait des affirmations gratuites

 

19 septembre 2012 par DP
 
 

Le gouvernement béninois représenté par son secrétaire général, le ministre de l’Economie maritime, et le conseiller politique du Chef de l’Etat étaient invités le lundi dernier sur la chaîne de Télévision Canal 3.

Au cours de leurs entretiens dans l’émission le gouvernement se prononce sur l’actualité nationale, les invités de Malick Gomina et Brice Houssou ont apporté leur part de vérité sur plusieurs dossiers d’actualité ; dont notamment celui du Port sec de Tori qui défraie actuellement chronique. Dans l’ensemble, tous les invités ont réussi à tirer leur épingle du jeu ; sauf monsieur Amos Elégbé qui a eu à dire des contres-vérités sur le dossier du port sec de Parakou.

Selon lui, le projet du port sec de Parakou est confronté a un problème de financement. « Si nous avons le financement aujourd’hui pour le port sec de Parakou, rien ne nous arrêtera. Ce n’est pas qu’on privilégie un port au détriment d’autres. C’est une question de milliards et à Tori, ces milliards sont en train d’être mobilisés. C’est pour cela qu’il ne faut pas que nous les perdions » a’t-il déclaré

Cette assertion du conseiller politique du Chef de l’Etat n’est pas du tout apprécié du promoteur. A cet effet, on apprend de sources crédibles ; qu’il envisage donner un droit de reponse sur Canal 3 dans les jours à venir.

Selon ses collaborateurs, les difficultés du démarrage des activités du Port Sec de Parakou ne sont pas liées au financement du projet, mais plutôt à la lenteur administrative artificiellement entretenue par des individus mal intentionnés. Pour ces derniers, la rentabilité de ce projet ne peut se faire sans y intégrer les chemins de fer. Or depuis l’année 2010 où le Groupe PIC NET WORK du promoteur du Port de sec a gagné l’appel d’offre international de mise en concession de l’Ocbn, la convention de cession n’a jamais été signé à ce jour.

Malgré ce blocage, les travaux d’aménagement du site se poursuivent selon le planning établi. Les frais de dédommagement des propriétaires terriens ont même été versés aux autorités municipales. En terme clair, le projet du port sec de Parakou ne souffre aucunerment d’un manque de financement comme l’affirme le ministre Amos Elegbé.

C’est ce que le promoteur lui-même essayera d’expliquer dans les jours à venir à travers son droit de réponse par rapport aux allégations du ministre Amos Elegbé.

A suivre

Judicael ZOHOUN

www.24haubenin.info ; L’information en temps réel

 
Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0