Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mercredi 28 avril 2010

 

 

Pour faire le plein du recensement pour la Lépi dans le Nord Yayi exige une cotisation de ses collaborateurs natifs de la région

 

 

 

1 million Fcfa, c’est ce que Boni Yayi a demandé comme participation à chacun de ses collaborateurs du Nord au titre de l’aide à apporter aux maires des communes de cette région en vue d’un bon déroulement des opérations de recensement. Sont concernés par cette cotisation : les ministres, députés ressortissants du Nord, les deux secrétaires généraux du gouvernement, les directeurs généraux des sociétés d’Etat et certains Drfm de ministères. Au montant global qui sera recueilli de cette cotisation, le chef de l’Etat promet d’ajouter sa participation pour une cagnotte plus costaude qui sera répartie équitablement dans toutes les communes du Nord. Chaque maire recevra la part qui reviendra à sa localité afin de sensibiliser les populations pour une participation massive de celles-ci aux opérations de recensement porte-à-porte. L’objectif du chef de l’Etat, étant de faire le plein dans le Nord au moment où dans le Sud l’Union fait la Nation tergiverse et hésite à demander à ses électeurs de se faire recenser. Il n’en fallait pas plus pour que certains membres de cette union crient au régionalisme, à la division du pays par le président lui-même. Même si Boni Yayi au cours de sa rencontre de Parakou a promis élargir l’initiative à toutes les autres contrées du Bénin, le fait que le recensement dure 2 semaines et qu’il faudra plus d’un mois au docteur Boni Yayi pour couvrir tout le territoire, a tout pour corroborer la thèse de ceux qui l’accusent. En tant qu’un élu de la Nation béninoise, Boni Yayi doit souvent se garder de poser certains actes que des gens peuvent bien faire à sa place quand cela touche les populations de sa région natale. En 30 ans environ de gestion du pouvoir, le général Kérékou a su éviter de tomber dans ce genre de pièges qu’il faut, avouons-le, reconnaître être cousu de fil blanc. Après cette rencontre du domicile du préfet des départements du Borgou-Alibori à Parakou, le chef de la mouvance et président de la République a tenu à son propre domicile 2 autres réunions secrètes dont vous aurez la substance dans nos prochaines parutions. A suivre…

 

Source: Le Béninois Libéré



Tag(s) : #Politique Béninoise
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :