Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

12 mai 2010


Présidence de la Cour de justice de l’Uemoa: Pourquoi Abraham Zinzindohoué a perdu son poste


 

Le Béninois Abraham Zinzindohoué n’est plus président de la Cour de justice de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Cj/Uémoa). Il a perdu simplement son poste après 3 ans d’exercice au profit d’un juge malien.

 

Désormais et pour les trois prochaines années, c’est le Malien Ousmane Diakité qui présidera la Cour de justice de l’Uemoa. C’est le résultat du vote secret intervenu à Ouagadougou après 3 ans de présidence de Me Abraham Zinzindohoué. En effet, conformément à la pratique, les juges nommés par la conférence des chefs d’Etat ont un mandat de 6 ans. Mais après 3 ans d’exercice, le président de la Cour de justice de l’Uémoa remet en jeu son poste. C’est ce qu’a fait Me Abraham Zinzindohoué qui a fait son entrée le vendredi 26 janvier 2007 dans l’institution sous régionale, en même temps que son remplaçant Ousmane Diakité du Mali, Hamidou Kane du Niger et Dabré Gbandjaba du Togo.

 

Le Malien réalise son rêve

 

L’ambition du juge malien Ousmane Diakité remonte à 2007 où il était déjà un candidat sérieux à la succession du Béninois Yves Yehouéssi. Mais, grâce à la diplomatie du gouvernement béninois et à la capacité managériale de Me Zinzindohoué, ce dernier qui vient de quitter le gouvernement du Changement succède à son compatriote. Seulement, le Malien Diakité n’avait pas démordu. Il n’aurait fait que rengainer momentanément. Trois ans après, des rumeurs persistantes annoncent qu’il serait le challenger de Zinzindohoué. Celui-ci aurait informé son gouvernement. Yayi Boni rencontre son homologue Amadou Toumani Touré. Le président malien aurait rassuré son « jeune frère » du Bénin. Cela n’a pas suffi. Le juge malien tient à réaliser son rêve. Vlan ! Il est candidat indépendant à la succession de Abraham Zinzindohoué et gagne. Le verdict des urnes est éloquent : 05 voix pour Diakité contre 03 pour Zinzindohoué. L’Uémoa comptant 8 pays : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo. Du coup, le Mali préside allègrement deux grandes structures de l’Uémoa (la juridique et l’économique). Puisque Soumaïla Cissé dirige déjà la Commission de l’Uéoma. Il y a de quoi faire pâlir d’envie la diplomatie béninoise. Toutefois, Me Zinzindohoué continue d’être membre de la Cj/Uemoa.

A.T



Tag(s) : #Veille juridique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :