Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

   

Vendredi, 23 Novembre 2012

 
 

 

BENIN - Présidentielle 2016: Trois potentiels candidats à la succession de Boni YAYI sous la pression de Patrice TALON…

 

 

Écrit par Marc David Molli

 

Qui de Mathurin Nago, Pascal Irénée Koupaki et Abdoulaye Bio Tchané se trouve dans les beaux draps dans cette affaire relative à la tentative d’empoisonnement du Chef de l’Etat, Boni Yayi ? L’interrogation est d’autant plus pertinente que cette affaire d’Etat prend des dimensions sous régionales. En effet, un Chef d’Etat d’un pays de la sous-région est aujourd’hui identifié comme pactisant avec le principal accusé dans cette rocambolesque affaire Patrice Talon. Cette accointance entre ce Chef de l’Etat et Patrice Talon donne d’autres conséquences dans la perspective de la succession de Boni Yayi.

En fait, entre le Chef d’Etat indexé et le Président Boni Yayi, ce n’est pas la lune de miel depuis plusieurs années. D’ailleurs, dans la foulée de la présidentielle de 2011, ce Chef d’Etat voulait coûte que coûte l’alternance au Bénin. Il a de ce fait soutenu en vain des challengers de Boni Yayi.

Aujourd’hui, son rapprochement avec Patrice Talon fait suspecter un deal dans la perspective de la présidentielle de 2016. De ce point de vue, les trois potentiels candidats à la succession de Boni Yayi présentement sont Nago, Koupaki et Tchané. Chacun des trois a des affiliations soit avec Patrice Talon soit avec la famille politique de ce Chef d’Etat de la sous-région ou avec ce Chef d’Etat. Et lorsque Patrice Talon affirme que Boni Yayi ne dirige plus rien, c’est qu’il est sûr d’avoir un interlocuteur valable susceptible de jouer à l’intermédiation entre lui et l’un des trois potentiels candidats à la présidentielle de 2016.

En clair, on est loin d’imaginer les conséquences pouvant émaner de l’affaire tentative d’empoisonnement sur l’échiquier politique nationale. De toutes les manières, la mafia rôde dans la querelle politique relative à la succession de Boni Yayi en 2016.

Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :