Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vendredi 4 juin 2010

 

Présidentielles 2011: Le roi Boni 1er est assis sur des oeufs pourris

 

 

 

A quelques mois des échéances présidentielles de mars de 2011, les choses vont de mal en pire pour le chef de l’Etat, le Dr Boni Yayi, candidat à sa propre succession. En effet, il ne passe de jour sans que la mouvance n’enregistre une défection ou toute situation pouvant lui compliquer la tâche en mars 2011. Des équations qui deviennent de plus en plus coriaces à résoudre pour la mouvance. Et aujourd’hui à voir la situation, on en arrive à se dire qu’il serait plus que énigmatique pour que le président Boni Yayi rempile au soir des élections de mars 2011. D’abord du côté du parlement, les relations ne sont pas au beau fixe car la fronde se remarque plus au niveau des députés de la mouvance où on n’hésite pas à aller voir ailleurs surtout vers Abt. Pas plus tard que la semaine passée, il y a eu la formation d’un nouveau groupe parlementaire dénommé Abt et dont le gros contingent vient de la mouvance Fcbe. Ce qui montre la montée fulgurante de la popularité de Bio Tchané, celui dont il a le plus peur. En dehors de cela, ce sont les déçus du Changement qui donnent de l’aile à chaque sortie. Leur démarche leur réussit si bien que la mouvance n’arrive pas à trouver l’astuce qu’il faut ou la bonne stratégie pour mettre fin à l’hémorragie. Si au niveau de l’opposition, il est facile d’organiser les meetings et autres marches, la mouvance de son côté est obligé de mettre la main dans la poche pour obtenir l’adhésion des populations qui viennent rien que pour empocher les 1000 ou 3000 F Cfa qui leur sont proposés. Il en est ainsi parce que les gens se disent que le Changement ne nourrit que ceux qui sont proches de la marmite et qu’il leur revient d’en profiter chaque fois que l’occasion se présente. Voilà en quelque sorte les faits qui hypothèquent les chances de Yayi pour 2100. Dans ces conditions, on en arrive à se demander si c’est l’homme qui a été élu avec 75% des voix il y 4 ans. L’espoir étant le pilier de la vie, même au bord du précipice, il est permis de rêver sur ses chances de s’en sortir…



Tag(s) : #Politique Béninoise