Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 16/10/2012

 

BENIN : QUOI ATTENDRE DE CE PEUPLE ?

  

Le premier d'entre nous a été mal réélu et quand il se complait à vociférer sa victoire à un peuple qui a peine à le reconnaitre comme l'un des siens, c'est forcément qu'il existe dans nos villes et campagnes de drôles de choses qui s’y passent. Le peuple n'est pas résigné.

 

Tout a mal commencé pour ce deuxième mandat. Les jours crépusculaires du premier mandat ont été jalonnés de ce que le simple citoyen appelle le fond du fond. Affaires DANGNIVO, ICC, CEN - SAD et autres grèves interminables avec, comme bouquet final, une LÉPI vérolée. La suite nous la connaissons tous. Un KO proclamé sous haute surveillance armée avec intimidation du peuple et musellement de toute expression contestataire. Nous nous croyions en 1969 pour ceux qui connaissent l'histoire du Bénin. Bon ou mauvais nous avons accepté qu'il soit notre élu. Ne revenons pas en arrière mais restons vigilants pour l'amener à comprendre que le Benin a besoin de vraies réformes pour avancer. Qu'il ne suffit pas d'être élu, maintenant il faut gouverner et bien gouverner. C'est sur ce point de la gouvernance que les failles sont les plus impardonnables. Je suis un yayiste de la dernière heure car je voulais le changement mais je l'ai espéré et je l'attends encore.Puis on vient me vendre la refondation et je m'en méfie. Depuis, je suis déçu du concept du changement.

 

Le changement avec qui ?

 

La refondation avec qui encore? Les mêmes qui sont responsables de tous les maux de ce peuple depuis plus de 50 ans mais jamais jugés et jamais coupables ? Observez bien ce qui va se passer avec la dernière des histoires de la refondation. L'honorable Issa Salifou va en toute hâte faire allégeance au Président pour se faire pardonner ses errements diriez- vous ? Mais non !!! C’est bien comme cela que les choses se passent dans ce pays. La justice en tant qu’Institution est morte depuis et toutes les autres institutions avec. Qui d'entre eux s'occupent de cette violence d'un nouveau genre qui vérole nos villes ? Mais, dîtes-moi qui s'occupe des terres de nos campagnes qu'on vole à la barbe de l'Etat. Et qui chaque fois retrouve-t-on ?

 

Ce n'est pas la crise mondiale qui va nous tuer. C’est notre incurie face à des problèmes internes que nous ne savons plus régler qui vont nous détruire?

 

Notre président providentiel, qui aime son peuple et qui est aveugle sur les souffrances de ses concitoyens s'est progressivement éloigné des soucis quotidiens de son peuple.

 

Le peuple béninois le vomira-t-il?

 

C'est peut-être le seul risque à ne pas prendre.

Dr Hajj D. Daouda MASSADIIMI

 

Tag(s) : #Politique Béninoise