Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réponse du Doyen O.B.Q. au Consul Général du Bénin en France
 
Consulat Général du Bénin en France
89 rue du cherche midi
75006 Paris
Tél: +33(0) 1 42 22 13 14

Paris, 22/05/10


Monsieur le Consul général et cher compatriote,

Invité au Cameroun à la célébration de la Journée mondiale de la presse ainsi qu'à la cérémonie d'hommage à Ernt I. Kala Lobé,
journaliste africain qui fut un de mes amis, j'ai été reçu par la communauté béninoise à Yaoundé ; nos compatriotes m'ont posé des
questions attestant qu'ils s'intéressent aux problèmes de notre pays, notamment à la situation politique qui y a cours; je suppose que vous avez pu lire mes réponses grâce au Blog de notre compatriote Benoît Illassa.

Eu égard aux manipulations et forces obscures qui font de la LEPI un cas très préoccupant, au Cameroun comme en Grande Bretagne, Italie, Grèce et aux USA ( pour ne mentionner que les pays où je vais assez fréquemment), nombre de Béninois de l'extérieur craignent la récidive des méthodes dont ils ont été victimes; l'ex-ambassadeur du Bénin en France se souvient probablement de la déception, frustration et colère de ceux qu'il avait reçus ; avoir dépensé pour la mise à jour des documents approprié, s'être déplacé de province à Paris pour rien, c'était se moquer Béninois de l'Extérieur après leur avoir présenté un miroir aux alouettes ; en d'autres termes, leur fait renflouer la Caisse du
consulat en leur faisant croire qu'ils pouvaient voter.

Cette image du pays et le souvenir que je garde des ruses et manipulations administratives de cette époque m'ont obligé à inciter
la communauté béninoise du Cameroun à l'abstention si la situation afférente à la LEPI n'était claire ou n'inspirait pas confiance avant 2011.

Il va sans dire que ni le consulat ni l'ambassade n'étaient responsables de telles ignominies, mais puisque le Pouvoir politique qui régente le pays prête le flanc, homme de nature à jouer cartes sur table, je pose la main sur mon carquois.

Je vous prie de croire, Monsieur  le Consul général et cher compatriote, à l'assurance de ma haute considération.


Olympe BHÊLY-QUENUM



Tag(s) : #Contribution de la Diaspora

Partager cet article

Repost 0