Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Note de lecture:


Voilà plusieurs années que Boni Yayi est pris en tenailles dans son propre piège qui consiste à diviser pour régner. En effet, le Bénin ne compte qu'une seule chambre de commerce là où des pays en ont plusieurs. Et pourtant on peine à élire les dirigeants de la CCIB dont le rôle important n'est plus à démontrer dans une économie libérale comme la nôtre.


Comme dirait l'autre, aucun chantier commencé depuis sept ans sous Yayi n'a abouti. Le roi de la Marina continue de naviguer à vue pour le malheur de ses compatriotes.


Au lieu de s'arquebouter sur une hypothétique révision de notre loi fondamentale (qui n'aboutira pas de toute manière et ce malgré les vouvouzela), Yayi ferait mieux de terminer son mandat (si le peuple lui en laisse le soin) et aller se réfugier à Tchaourou.


Son incompétence notoire plonge le Bénin de jour en jour dans l'abîme le plus abjecte.


IB



BENIN - Report sine die du scrutin à la CCIB pour défaut de consensus: La preuve qu'on n'a pas besoin de modifier la constitution 


 

Publié le 08 juillet 2013


Marie Elise Gbèdo

Marie Elise Gbèdo


Prévues pour se dérouler hier dimanche 07 juillet 2013, les élections consulaires n’ont plus eu lieu. C’est le constat fait sur toute l’entendue du territoire national. De sources concordantes, le Chef de l’Etat n’a pas donné son quitus. Boni Yayi n’a donc pas signé le décret devant convoquer le corps électoral. Ce qui devrait être fait 30 jours avant le jour du scrutin. La cause de ce énième report est liée aux bras de fer persistants entre les deux camps qui composent les opérateurs économiques. Cette situation s’explique par la nouvelle saisine du Collège des associations et groupements professionnels des opérateurs économiques de la CCIB à la Cour suprême. Une saisine à travers laquelle, il a dénoncé les organisateurs de ces élections par rapport à ce qui concerne le non respect de la décision de la haute juridiction. Un arrêt qui exige la reprise de tout le processus électoral. Le blocage s’explique aussi par le fait que le Collège des associations et groupements professionnels des opérateurs économiques de la CCIB réclame conformément aux textes en vigueur, des représentants à chaque niveau de la commission électorale pour vérifier la transparence du processus. C’est donc dire que la polémique autour de l’organisation des élections à la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin n’est pas encore terminée. Le calendrier électoral de la Commission électorale sera donc revu. Pour le moment, le Chef de l’Etat a instruit le président du Conseil économique et social (Ces), Nicolas Adagbè et le secrétaire général de la Présidence de la république, Emmanuel Tiando d’œuvrer pour que les deux camps trouvent un terrain d’entente.


Emmanuel GBETO

L'Evènement Précis


 
  
 
  
  
Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0