Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BENIN - SCANDALE A LA CNSS : QUI PROTEGE LE DG CNSS GABRIEL OUSMANE MOUSSA ?

 

4 août, 2010 | Par l'Autre FRATERNITE

 

 

(Il semble que le gouvernement YAYI ne pourra jamais auditer la CNSS)


Pour avoir plébiscité Boni YAYI en 2006 à plus de 70% de suffrage de leur voix, les Béninois croyaient ainsi mettre fin à la corruption à grande échelle qui prévalait au sommet de l’Etat ou tout au moins réduire les dommages de cette plaie. Mais à moins de huit mois du terme de son premier quinquennat et après une mémorable marche contre la corruption qu’il improvisa une après-midi, on se rend malheureusement compte que le régime du changement est en voie de battre un si triste record en matière de corruption. Surtout avec le scandale en cours à la CNSS.


L’heure est grave au sein du personnel de la CNSS. La raison de cet état n’est plus à chercher loin de la gestion de cette structure. En effet, depuis bien longtemps cette caisse, autrefois office, a été dirigée par des citoyens originaires d’une même partie géographique du pays. Est-ce un mal ? Seule l’histoire en témoignera. Ce qui par contre est très certain est que la gestion tant financière qu’administrative de cette caisse demeure une véritable calamité. Avec le changement, tous les employés se croyaient désormais à l’abri des improvisations et de la mal gouvernance. Erreur. Le régime de Boni YAYI a confié la structure à un homme originaire de Kouandé.

 

Précédemment salarié dans une banque privée à savoir la BIBE, Gabriel Ousmane MOUSSA atterrit brutalement à la tête de la CNSS. Paul HOUNGUEVOU, secrétaire général du plus important syndicat de la Caisse s’oppose vigoureusement à cette nomination qu’il prédisait n’être d’aucune utilité pour la maison. A l’écouter, il était temps que la direction de cette caisse soit confiée à un cadre de la « maison » ; le nom du directeur général adjoint de la caisse fut régulièrement évoqué lors des mouvements de protestations organisés par ce syndicat.


Fini le calme entre le DG et le principal syndicat


Aujourd’hui, les faits semblent vouloir donner absolument raison au SG/SYNASS qui est le syndicat le plus représentatif de la caisse. Nous évoquerons, dans le courant de ce mois d’août 2010, une autre série d’affaires qui éclaboussent les dirigeants de la CNSS. Il s’agira notamment du programme d’informatisation de la CNSS qui a vu plus de un milliard et demi d’investissements aboutir à un éléphant blanc.

Actuellement, ce sont les affaires domaniales qui devraient obliger un gouvernement responsable et soucieux de la bonne gouvernance à limoger Gabriel Ousmane MOUSSA avant de le poursuivre devant les cours et tribunaux compétents. Mais il se murmure que la prévarication érigée en système de gestion de cette caisse ne profite pas à une seule personne. Le gouvernement du changement aurait des choses à se reprocher et on n’imagine pas ce régime, dit du changement, vouloir livrer un « frère ». Pourtant, la gestion financière de l’actuel directeur général est un scandale à l’état pur.

 

Mais qui le protège ?

 

Selon plusieurs sources, des membres du gouvernement tout comme des collaborateurs du chef de l’Etat ne seraient pas loin du drame qui se joue sous nos yeux à la CNSS. Sinon comment expliquer qu’un directeur qui dépend d’un Conseil d’administration se permette de telles libertés. Alors que le prix de vente (Cinq milliards FCFA) d’un autre domaine tarde à venir dans les caisses de la CNSS, son directeur général signe deux avenants, dont nous publions copie, au profit de partenaires pas toujours très délicats. Nous avions amplement démontré hier comment la CNSS loue trente hectares pour un montant annuel de trente millions tandis que ses locataires sous-louent ledit domaine à un taux qui oscille entre deux milles francs CFA et cinq milles francs CFA le mètre carré. Le scandale est là et il n’y a que le gouvernement du changement pour continuer par faire confiance à un cadre de la même veine que Gabriel Ousmane MOUSSA. D’abord, ce dernier a visiblement du mal à prouver son salaire réel à la BIBE alors que c’est sur cette base que son salaire à la CNSS est établi. Pour le principal syndicat de la maison, l’actuel DG/CNSS aurait falsifié sa fiche de paie.


Plus de paix sans la résiliation des deux avenants


Depuis que la presse a ouvert ce dossier assez sulfureux, on apprend avec persistance que le personnel n’a pas tardé à rédiger deux correspondances en direction de leur direction générale puis à l’endroit du nouveau conseil d’administration présidé par Sébastien AJAVON. De bonnes sources, on apprend aussi que ce conseil d’administration a découvert des choses bien horribles dans la gestion de Gabriel O. MOUSSA. Par exemple la résidence de fonction du directeur général de la CNSS devrait être meublée à près d’un milliard de francs CFA. Depuis que cela fut découvert, le conseil d’administration aurait donné des instructions pour que ce volet du budget soit vite remanié. Idem pour la communication dont la ligne budgétaire frise tout simplement le vol. Bref, ce nouveau conseil d’administration fait un travail qui embarrasserait le gouvernement. D’où des couacs entre Sébastien AJAVON et les tenants de la vieille garde qui préfèrent écrémer les cotisations des pauvres travailleurs. Certes, les principaux bénéficiaires de ces deux avenants ne doivent pas se plaindre d’avoir à signer deux documents juteux. Toutefois, il est à craindre que la non-résiliation de ces deux avenants conduise à une paralysie des activités à la Caisse.


Aux dernières nouvelles nous apprenons au moment où mettions sous presse que le tout nouveau ministre de tutelle s’apprête à recevoir les représentants du personnel de la CNSS ce matin avant d’aller au conseil désormais non hebdomadaire des ministres. Mais rien n’est à espérer de cette rencontre car tous les ministres de tutelle qui se succèdent ont agi comme s’ils avaient pactisé avec la corruption ici transformée en mode de gestion. Souhaitons que celui-ci puisse résister à la malsaine tentation. A suivre

Luc BODJRENOU

 
Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0