Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Amos-ELEGBE.jpg

 

18/03/2014

 

 

BENIN – SCOOP : Amos ELEGBE avoue que Boni YAYI veut faire un troisième mandat ou être faiseur de roi en 2016. Ses pires ennemis étant Patrice TALON et Joseph JOGBENOU

 

 


Par Benoît ILLASSA



 

 

RENCONTRE ASSOCIATION IMONLE ET PERSONNALTES DU PAYS TCHABE RESIDANT A  COTONOU ET PORTO-NOVO

 


 

Date :            Mercredi 12 mars 2014

 

A l’endroit et à la date ci-dessus cités, de 13h à 15h30, a eu lieu à l’initiative du Président du Bureau IMONLE, une réunion entre certaines personnalités du pays Tchabè résidant à Cotonou et à Porto-Novo et les membres dudit Bureau.

Etaient présents :


-        côté personnalités : Messieurs Rigobert LADIKPO et John IGUE, tous deux anciens ministres, Théophile WOROU, Aristide BONI et Denis YABI;

 

-        côté Bureau IMONLE : Messieurs Jean-Jacques ATCHADE, Président de l’Association, Jules AGANI, Olivier BIAOU, Anicet CHABI, Karim GADO et Hubert FAKAMBI.


L’objectif de cette réunion est de rendre compte de la rencontre que l’Association a eue avec le Ministre  Amos ELEGBE, Conseiller Spécial du Chef de l’Etat aux Affaires Politiques, relativement au souhait d’harmonisation des points de vue avant l’audience que les aînés se proposent de demander au Chef de l’Etat pour échanger sur la situation sociopolitique très préoccupante de notre pays qui perdure depuis quelques mois et lui apporter leur soutien.


Au début de la réunion, le Président de l’Association IMONLE a, d’une part, présenté les excuses de l’Ambassadeur YAÏ en voyage, de l’Ambassadeur LALEYE empêché et du Maire ADIMI en séjour à Savè. Il a, d’autre part,  fait savoir qu’à la suite de leur souhait de rencontrer le Chef de l’Etat par le truchement de l’Association IMONLE et après la décision visant à nécessairement harmoniser, avec les frères proches du Chef de l’Etat, les points de vue sur le contenu du message à apporter à ce dernier, le Bureau de IMONLE a demandé et obtenu de M. ELEGBE une audience tenue le 22 février 2014, dans son Bureau au Palais de la Marina.


A l’ouverture de cette audience, a rapporté le Président ATCHADEle Ministre ELEGBE a voulu  d’abord en savoir les motifs. Après quoi, il a pris la parole pour saluer l’initiative de l’audience et souligner que trois (3) problèmes majeurs sont à la base des difficultés que rencontre actuellement le Président Boni YAYI, à savoir : l’ethnocentrisme, le chômage des jeunes et la perte des valeurs. Tout ceci, avec en toile de fond, a-t-il ajouté, un vaste complot visant à l’empêcher d’achever son mandat et qui est construit autour de trois (3) scénaris : les grèves corporatistes, l’insurrection populaire et un coup d’Etat militaire. L’objectif principal étant de l’empêcher de rempiler ou d’être faiseur de roi et l’instigateur étant Patrice TALON, avec comme joker présidentiable Maître Joseph DJOGBENOU qui, pour ce faire, se terre de plus en plus dans un mutisme contraire à ses vieilles habitudes.


Poursuivant son compte rendu, le Président ATCHADE a fait savoir que le Ministre ELEGBE a souligné que tout cela est suivi de près et que la rencontre avec le Chef de l’Etat sera hautement appréciée par ce dernier, avec la possibilité qu’elle ait lieu à son domicile dans une ambiance très fraternelle, au lieu du Palais de la République.


Pour finir, le Président ATCHADE a rapporté que le Ministre ELEGBE a souhaité que IMONLE introduise rapidement au Chef de l’Etat une lettre qui lui sera aussitôt transmise par ses soins.


A l’issue de cet exposé, un débat très enrichissant a été ouvert sur les analyses faites par le Ministre ELEGBE et rapportées par le Président ATCHADE, appuyé par quelques membres de l’Association ayant pris part à l’audience à ses côtés.

Le Ministre LADIKPO a d’abord félicité l’Association IMONLE pour l’initiative et prié pour qu’elle continue de jouer convenablement sa partition dans le combat pour le développement du pays Tchabè et du Bénin tout entier. Il a ensuite fait remarquer que le Chef de l’Etat a, dans tout ce qui se passe, lui-même, une part de responsabilité qu’il faudra à coup sûr lui faire savoir.


Les autres intervenants ont insisté sur la nécessité d’aller échanger avec le Chef de l’Etat et lui faire des propositions aux fins de l’apaisement de la tension sociopolitique et d’une fin de mandat paisible.


Parlant justement de propositions à faire au Chef de l’Etat, le Président ATCHADE en a énuméré quelques unes déjà répertoriées au niveau du Bureau de IMONLE, à savoir que:


-        l’audience à accorder aux personnalités Tchabè et à IMONLE soit classique et qu’à l’issue de celle-ci, deux (2) ou trois (3) « anciens » restent pour échanger profondément avec le Chef de l’Etat ;


-        la délégation soit élargie aux Honorables Députés (anciens comme nouveaux) et aux Généraux à la retraite, de l’aire tchabè. Cette proposition n’a pas vraiment emporté l’adhésion de tout le monde pour diverses raisons ;


-        la libération des détenus dans le cadre des affaires d’empoisonnement et de coup d’Etat, tout en veillant bien sûr au respect scrupuleux des procédures judiciaires déjà engagées ;


-        l’aboutissement rapide des travaux de relecture de la LEPI ;


-        l’annulation pure et simple du Concours de recrutement des agents au profit du Ministère de l’Economie et des Finances ;


-        le remaniement de l’actuel Gouvernement ;


-        l’adoption d’un ton de plus en plus réconciliant pour s’adresser surtout aux partenaires sociaux et autres hommes politiques;


-        la réduction des sorties médiatiques régulières et longues du Chef de l’Etat;


-        l’achèvement des travaux d’aménagement déjà lancés et la non-ouverture d’autres chantiers pour éviter d’avoir à léguer à la Nation de nombreux éléphants blancs et tout ce qui peut rendre la gouvernance difficile après lui…


Un Comité a été mis en place pour rédiger la lettre à adresser au Chef de L’Etat, ainsi que le texte du message à lui adresser qui doit d’abord faire l’objet d’une étude et d’un consensus entre les différentes parties impliquées dans ce projet de rencontre avec le Chef de l’Etat.

 

Cotonou, le 15 mars 2014


Le Président de l’Association IMONLE                                                      

 Jean-Jacques ATCHADE  


 Le Rapporteur

 Jules AGANI

 

 

 
 
  
  
Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0