Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bruno-Amoussou.jpg

 

21/05/2014

 


BENIN – SCOOP : Le Président Bruno AMOUSSOU ne serait pas contre un troisième mandat de Boni YAYI


 

Par Benoît ILLASSA


 

« Hier, on se servait de la cuillère à café pour manger. Sous YAYI, on se sert de la louche ». Bruno AMOUSSOU

 


Le Président Bruno AMOUSSOU séjourne depuis quelques jours à Lyon. Son épouse a été récemment opérée dans un hôpital lyonnais par le Docteur Hugues GANDAHO, le célèbre neurochirurgien béninois.


C’est lors de ce séjour que Bruno AMOUSSOU s’est prononcé, en privé, sur l’actualité nationale. Le célèbre politicien béninois n’est pas du tout tendre avec ses compagnons du reste résiduel de l’Union Fait la Nation. Pour l’ancien Président de l’Assemblée nationale et plusieurs fois candidat malheureux aux élections présidentielles, la jeunesse béninoise n’est pas prête à assumer le pouvoir suprême. Pour justifier son constat, Bruno AMOUSSOU qui a préféré Boni YAYI à Adrien HOUNGBEDJI au second tour du scrutin présidentiel de 2006 (il fut l’un des piliers du fameux groupe Wloguèdè) n’hésite pas à peindre en noir ses jeunes collègues de l’Union Fait la Nation.



Lazare SEHOUETO



Bruno AMOUSSOU dit de lui que malgré son passage au gouvernement à travers deux portefeuilles ministériels, il manque de poigne et de sens politique. Eric HOUNDETE qui n’a jamais occupé de poste ministériel serait plus pugnace et plus dynamique que lui.



Eric HOUNDETE



Pugnace et dynamique certes mais pas assez au goût de Bruno AMOUSSOU pour prétendre à la magistrature suprême. Il se la jouerait trop perso, sans aucun esprit d’équipe. Donc incapable de drainer les populations autour de son nom.



Emmanuel GOLOU



Pour Bruno AMOUSSOU, le patron du Comité Afrique de l’Internationale Socialiste peine à s’affranchir de sa tutelle. « Je lui ai pourtant ouvert mon carnet d’adresses et mon réseau à l’international » mais il n’a aucune envergure pour prétendre diriger le Bénin. Très peu connu au Bénin selon Bruno AMOUSSOU, Emmanuel GOLOU n’a aucun charisme et se terre dans son costume d’intello froid, pas du tout habile.


Dans ces conditions, pour Bruno AMOUSSOU, au lieu de préférer un jeune inconnu et pas du tout formé, il vaut peut-être mieux accorder un troisième mandat à Boni YAYI.


Bruno AMOUSSOU n’est pas à sa première provocation près. On se souvient qu’en 2008, à propos de la lutte contre la corruption, il n’a pas hésité à dire à travers un calembour devenu célèbre :


« Hier, on se servait de la cuillère à café pour manger. Sous YAYI, on se sert de la louche ».


On pourrait opportunément rappeler à Bruno AMOUSSOU que son champion, Boni YAYI, était aussi inconnu des béninois avant d’être élu Président de la République au nez et à la barbe des politiciens qui se croyaient chevronnés et invincibles !!!

 


 

IB

 

 
  
  
Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0