Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Note de lecture

 

Pour ceux qui l'ignoraient encore, les autorités béninoises ont un grand mépris pour les béninois de la diaspora. Elles viennent encore de s'illustrer négativement lors du dernier séjour de l'équipe nationale, les Ecureils, à Fontenay-sous-Bois, dans la banlieue parisienne.

 

Non seulement les associations des béninois de France ne fûrent informées de la présence de leur équipe nationale sur le sol français mais, qu'à cela ne tienne, l'équipe fut reçue par notre compatriote, Clémence AVOGNON ZONON, adjointe au Maire de la ville. Curieusement, c'est le maire de Fontenay-sous-Bois qui informa notre compatriote et la désigne derechef comme son représentant auprès de la délégation béninoise.

 

Elle prend donc son courage à deux mains pour organiser le succès de sa mission. Elle appelle donc l'Ambassadeur Agossou qui lui répond qu'il séjournait à Londres. Elle organise une réception pour la délégation à la mairie et met un bus à leur disposition. Malgré toute cette attention, nos ministres n'ont eu que du dédain à l'encontre de notre compatriote.

 

Morale de l'histoire, nos ministres ne s'attendaient sûrement pas à voir une femme béninoise à un poste de si haute responsabilité à la mairie de Fontenay. Pour passer incognito, ils auraient certainement aimé être reçus par "une blanche" de l'équipe municipale. L'imbécilité n'ayant pas de limite, c'est comme ces états africains qui confient des missions d'audit ou de conseil à des cabinets étrangers alors que, dans ces cabinets, le boulot est fait par leurs compatriotes noirs.

 

Décidément, le complexe d'inférioté de certains décrit par Frantz Fanon dans "peau noire, masque blanc" taraude encore les méninges de certaines élites africaines.

 

IB

 

 

29/02/2012

 

BENIN - Séjour des Ecureils en France: Le mépris des ministres Aplogan et de Souza à l'encontre d'une compatriote de la diaspora

 

 

 

Par Clémence AVOGNON ZONON

 

La délégation sportive béninoise, conduite par son Ministre, Monsieur Didier APLOGAN et composée en grande partie de joueurs internationaux, avec à leurs cotés, le député et vice-président de la FBF, Monsieur Augustin AHOUANVOEBLA, n'a pas du tout séjourné à Paris comme semble l'indiquer la plupart des articles de presse! Cette délégation a bel et bien résidé à FONTENAY-SOUS-BOIS, une ville voisine de la capitale française et dont l’un des quartiers jouxte le 12 e arrondissement parisien.

Je sors de mon mutisme et me permets de rectifier le tir pour la simple raison que j'ai été mandatée, pour des questions de responsabilité, par le maire de FONTENAY-SOUS-BOIS empêché, de m'assurer que le séjour de la délégation béninoise se déroulait du mieux possible sur son territoire, impliqué dans «la mise au vert» des ECUREUILS. Une opportunité, qui m'offre de déclarer, qu’avant leur départ pour Addis-Abeba le lundi 27 février 2012, j’ai vu au Stade Le Tiec, dans ma commune, s'entraîner en bonne cohésion de jeu avec son nouvel entraîneur, Manuel AMOROS, une équipe de footballeurs motivés, déterminés et rassemblés, avec à cœur une superbe envie de faire gagner le BENIN et les Béninois-e-s de tous les pays. Le Ministre Marcel de Souza est même passé les voir s'entraîner.

Pour la ville de FONTENAY-SOUS-BOIS et son maire, Monsieur Jean-François VOGUET tres attaché aux valeurs de paix et de rassemblement des peuples par le sport, j’adresse de ce pas, aux Ecureuils du BENIN, tous mes vœux de réussite pour le premier match officiel et qualificatif qu’ils jouent ce mercredi, 29 février 2012, contre l’ETHIOPIE.

 

Je leur souhaite également plein succès pour les futurs matchs qu’ils livreront dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations, CAN 2013.

 
Clémence AVOGNON ZONON, maire-adjointe de Fontenay-sous-Bois, déléguée à la Politique de la ville.

 
 
 
 
 
Tag(s) : #Politique Béninoise