Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

20 septembre 2012

BENIN: Suite à ses déclarations sur l’entourage du Chef de l’Etat, Me Lionel Agbo assigné en justice par Boni Yayi

 

Suite à ses déclarations sur le Chef de l’Etat et son entourage, mardi dernier lors d’une conférence de presse, Me Lionel Agbo va sans doute en répondre devant la justice béninoise. En effet, c’est le Président de la République Yayi Boni en personne qui aurait immédiatement porté plainte contre l’Avocat, de surcroît son ancien Conseiller.

 


 

C’est fini entre l’ex-Conseiller à la présidence Me Lionel Agbo et son ancien patron Yayi Boni. Après avoir claqué la porte du Palais de la présidence, l’Avocat se montre particulièrement remonté contre le système qu’il a servi. Dans cet exercice, il a opiné sur des sujets qui ont touché le Chef de l’Etat. Celui-ci ne compte pas le lui pardonner. Yayi Boni aurait déjà déposé une plainte contre son ancien collaborateur. Dans ces genres de situation, c’est souvent pour raison de diffamation ou d’offense au Chef de l’Etat qu’une action est introduite en justice. Ainsi, Me Lionel Agbo pourrait être amené devant la justice pour se défendre dans l’un ou l’autre des deux cas. En plus de ces informations, d’autres indices sont apparus hier dans les propos du Conseiller du Président de la République, Joseph Tamégnon pour montrer les intentions du Palais de la Marina à poursuivre l’Avocat et ancien candidat à la présidentielle. Il a affirmé que chacun fera des propos de Lionel Agbo ce qu’il veut, en l’occurrence le président de la République. C’est une manière détournée de dire que le Chef de l’Etat Yayi Boni en premier et son entourage au Palais, allaient déposer une plainte contre l’intéressé. Pas encore de réaction de l’Avocat, qui hier était injoignable sur son téléphone portable. Si le divorce est intervenu depuis quelque temps entre les deux hommes, ce n’est que ce mardi qu’il a été révélé à l’opinion publique. Ce jour-là, Me Lionel Agbo qui entretenait la presse locale sur quelques termes de leur désaccord, s’en est vertement pris à la gouvernance sous l’ère de la Refondation. Pour justifier ses critiques, il a choisi plusieurs morceaux, dont la corruption en y associant un lien avec le dossier du Port sec de Tori. Un sujet qui défraie la chronique depuis que le promoteur a fait des révélations qui ont poussé le Chef de l’Etat à taper du poing sur la table en sanctionnant les cadres soupçonnés d’avoir touché des pots de vin dans le dossier.

 

Abdourhamane Touré

Source: Lematinal

 
 
Tag(s) : #Politique Béninoise