Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

15/06/2013



BENIN: Très attendu, le Président ABT sort de son mutisme et se prononce sur l'Etat désastreux de la Nation. Il invite les béninois à ne pas se laisser phagocyter  



COMMUNIQUE DE L’ALLIANCE ABT


Les membres de l’Alliance ABT ont tenu plusieurs rencontres à leur siège sous la présidence de Monsieur Abdoulaye BIO TCHANE afin d’analyser la situation socio-économique et politique nationale. A la fin des débats, l’Alliance ABT porte à la connaissance de l’opinion les points ci-après.

1.              Les atteintes aux libertés

L’Alliance ABT déplore et condamne fermement les violences survenues à l’Université de Parakou. Elle estime qu’il est inconcevable que dans notre pays, après des décennies de pratique démocratique, des mouvements de revendication des étudiants soient réprimés par les forces de l’ordre avec des tirs à balles réelles et que l’université soit occupée militairement en violation des franchises universitaires. L’Alliance ABT appelle tous les étudiants et surtout les responsables des divers regroupements estudiantins au calme, au respect des biens publics et au dialogue avec les autorités universitaires. Elle présente ses compassions aux blessés et à leurs familles. Elle invite le Gouvernement et les différentes autorités universitaires à veiller à ce que de pareilles situations qui nous rappellent les périodes troubles de notre histoire ne se reproduisent plus dans nos universités. L’Alliance ABT exhorte le recteur de l’Université de Parakou à tout mettre en œuvre afin que les solutions aux problèmes soulevés par les étudiants résultent des concertations et des négociations en lieu et place des affrontements.

De même, dans les affaires dites « de tentative d’empoisonnement et de coup d’état « nous appelons au respect des libertés individuelles et de l’indépendance de la justice. Il est inquiétant qu’après avoir rendu une décision de justice, un magistrat subisse de pareilles privations et humiliations dans un Etat de droit. L’Alliance ABT fustige la conduite des forces de l’ordre et rappelle à l’exécutif qu’il est le garant de la liberté et de la sécurité de tous ainsi d’ailleurs que du respect de la séparation des pouvoirs.

2.               La situation économique désastreuse

Par ailleurs, l’Alliance ABT déplore le fait que le Gouvernement soit embarqué dans une propagande coûteuse dont le seul but est de cacher aux béninois la situation désastreuse de notre économie et la courbe ascendante de la paupérisation dans notre pays.

Mais, parce que les solutions pertinentes ne sont pas apportées aux problèmes, la morosité grandissante s’accentue  de jour en jour et affecte de plus en plus de familles béninoises qui éprouvent des difficultés à subvenir aux besoins les plus élémentaires.

 A nos commerçants des différents marchés et de Dantokpa en particulier, il est difficile de dire que tout va bien. Ce n’est pas non plus aux paysans producteurs de coton qu’il faut dire que la campagne agricole dernière a été bonne, eux qui ont accumulé de nouvelles dettes.

Il est encore plus difficile de convaincre les fournisseurs de l’état que le Trésor public est crédible, eux qui trainent des impayés depuis de nombreux mois.

Ce n’est pas aux citoyens qu’il faut expliquer que tout va bien dans les entreprises publiques, lorsqu’il n’y a pas de jours sans qu’un nouveau scandale vienne éclabousser le Gouvernement.

Enfin, ce n’est pas aux jeunes qu’il faut dire que tout va bien, eux qui sont confrontés au chômage malgré tous leurs efforts.

Dans un tel contexte économique, il n’est pas surprenant que notre croissance économique soit ̶ loin des 5,4% proclamés par le Gouvernement  ̶  à 4,1% l’une des plus faibles de l’UEMOA et même de l’Afrique. Encore une fois, la solution aux problèmes économiques du Bénin passe par de vraies réformes et une meilleure gouvernance.

3.              Révision de la LEPI et élections communales

L’Alliance ABT prend acte de la prolongation par l’Assemblée Nationale du mandat des maires tout en déplorant qu’un terme n’ait pas été fixé pour les élections communales. Elle estime que l’absence de la liste électorale citée comme l’une des raisons de ce report doit interpeller l’ensemble de la classe politique et le gouvernement sur la nécessité d’accélérer les travaux de la COS LEPI afin que les populations puissent exprimer leur droit de désignation de leurs élus locaux et que les échéances électorales à venir ne subissent plus de reports.

4.              Révision de la Constitution

Les débats autour de la révision de la Constitution se sont envenimés à l’occasion de la récente désignation des conseillers à la Cour Constitutionnelle. A vrai dire, les motifs jusqu’ici avancés seraient sincères si le Gouvernement avait la moindre intention de mettre en œuvre les politiques vertueuses sous-jacentes. Par exemple, la nécessité d’avoir une cour des comptes telle que décidée par l’UEMOA serait évidente si le Gouvernement faisait de réels efforts de reddition des comptes publics. A ce jour la dernière loi de règlement  ̶̶  compte  rendu au parlement de la gestion budgétaire de l’état ̶   approuvée par le parlement est celle de 2004. De même, la volonté de rendre les crimes économiques imprescriptibles serait louable si les crimes actuels étaient rigoureusement poursuivis et punis.

Dans ces conditions, il est  évident que la révision de la constitution proposée n’a aucun caractère urgent. Les risques d’une crise politique grave ne paraissent pas justifier d’engager le peuple béninois dans une telle aventure.

 

En conclusion, l’Alliance ABT appelle le peuple béninois à la vigilance pour la sauvegarde de notre démocratie, au respect des libertés individuelles et collectives, au règlement rapide de l’épineuse question de la LEPI et à la question de la révision de la constitution afin que notre pays le Bénin retrouve son statut de modèle démocratique. Elle appelle le Gouvernement à consacrer son énergie à la résolution des problèmes économiques et sociaux qui entraînent chaque jour qui passe de milliers de béninois dans la précarité et à prendre des mesures contribuant à l’apaisement social.

Fait à Cotonou le 10  juin 2013

L’Alliance ABT

 

 

 
 
  
  
Tag(s) : #Politique Béninoise