Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BENIN: Une opposition peuplée d'aigris et d'espèces en voie de disparition ???

Écrit par Jacques Dossa

Mardi, 09 Octobre 2012

 

 

Depuis que le député et homme d’affaires Issa Salifou a spectaculairement changé de bord politique pour se retrouver dans le camp du président Yayi Boni, les acteurs de l’opposition qui avaient pris sa défense contre le chef de l’Etat sont restés silencieux

 

A force de sauter sans recul sur chaque sujet dans l’objectif de montrer que le président Yayi Boni est un prédateur des libertés démocratiques, l’opposition en vient parfois à passer pour le dindon de la farce aux yeux même de ceux qu’elle prend pour prétexte dans sa levée de bouclier.

 

Que n’a-t-on pas entendu dans le dossier opposant l’ORTB (Office de radiodiffusion et télévision du Bénin) ? L’opposition a saisi cette occasion pour se donner de la visibilité via les micros et caméras de la chaîne de télévision privée Canal 3 au prétexte de défendre son promoteur. Mais voilà, le promoteur, sans crier gare, a purement et simplement désavoué par sa déclaration de soutien cette opposition mal en point et en panne d’inspiration et de stratégie.

 

Ce désaveu du député Issa Salifou contre ses partenaires en quête de publicité constitue un coup de grâce pour les soubresauts politiques d’une vieille garde dont les ténors sont d’ailleurs pour la plupart « des espèces en voie de disparition ». C’est clair qu’une opposition aussi moribonde sape ses chances de conquête du pouvoir d’Etat par manque d’organisation et de stratégie politique efficiente et efficace susceptibles de la présenter devant l’électorat comme alternative crédible.

 

De toute façon, elle vient une fois de plus de se faire flouer par l’un de ses présumés membres. En clair au Bénin, c’est quand un acteur politique ne trouve pas son compte dans la gestion des affaires publiques qu’il est opposant. En définitive, on n’a d’opposants au Bénin que d’aigris.

 
<FONT size="4">Bénin Actu</FONT>
Tag(s) : #EDITORIAL

Partager cet article

Repost 0