Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

17/06/2013


BENIN - Veille citoyenne: L’Association ‘’Stop’’ du journaliste Aboubakar TAKOU dit non à la révision de la constitution


Un groupe de citoyens béninois épris de paix et de justice  s’est réuni en assemblée générale constitutive hier dimanche 16 Juin 2013 à Sikècodji dans la ville de Cotonou pour porter sur les fonts baptismaux une association  de veillée d’armes dénommée  Association Stop. L’Objectif  étant de bloquer la malencontreuse initiative de révision de la constitution du 11 décembre 1990 qui risque, au cas où elle se réaliserait, d’emporter dans une nouvelle république pour  offrir un troisième  mandat à l’actuel locataire de la Marina, le Président Boni Yayi. Au terme des assises, un bureau de 15 membres a été élu pour présider aux destinées de l’association pour un mandat d’un (01) an renouvelable une seule fois. Ledit bureau est dirigé par l’intrépide Aboubakar Takou,   éminent journaliste  connu au delà des frontières béninoises pour son engagement à la défense des grandes causes.  
Rose Houétohou

 

LE BUREAU DE L’ASSOCIATION ‘’STOP’’

 

Président : Aboubakar Takou

 
1er vice Président : Adjovi Bertrand
2ème Vice Président : Houadjèto Donatien
Secrétaire Général :  Amoussou Constantin
Secrétaire  Général Adjoint  : Alfred Kossi
Trésorier Général : Sergia Nahouan
Trésorier général Adjoint : Samson Koffi d’Almeida
Secrétaire aux affaires extérieures et relations extérieures : José Noudéhou
Organisateur général : Yvon Akpagnonnidé
Organisateur général Adjoint : Adrien Atinkpato
Conseillère aux affaires féminines : Elodie Aïtchédji
RAS : Durand Dominique
1er Conseiller : Maximin Tchibozo
2ème Conseiller :  Prosper Amoussou
 
Impressions du Président de l’Association ‘’STOP’’ après son élection hier
 
« Il faut arrêter très vite l’appétit vorace de Yayi »
 

Vous venez d’être élu Président de l’Association Stop. Quels sont vos sentiments ?

 
Je ne parlerai pas de sentiments,  ni de joie mais plutôt de responsabilités. Car la tâche est immense. Il faut arrêter très vite l’appétit vorace de Yayi, celui de nous conduire  dans une nouvelle république à travers une modification de notre loi fondamentale pour s’éterniser au pouvoir.

Est-ce juste pour faire front  à cette initiative  de révision de la constitution  que l’Association Stop est créée ?  

C’est entre autres objectifs. Nos compatriotes s’étonnent de l’acharnement de Boni Yayi à modifier la constitution du 11 décembre 1990 sous prétexte de marquer  son passage au pouvoir, alors qu’il y a de gros chantiers où il est attendu. Des chantiers qu’il délaisse curieusement. Pourquoi met-il tout en œuvre  pour toucher à la constitution malgré l’opposition de la quasi-totalité des béninois et de la communauté internationale ? Yayi a d’autres idées dans la tête. Charles Toko n’a pas menti dans ses récents écrits quand il éclairait les Béninois sur les motivations à peines voilées  du chantre du changement. Il faut donc mobiliser toutes les énergies pour faire échec à ce cauchemar que Yayi veut faire passer pour un rêve et brandissant le panneau Stop.

Quels sont les moyens dont vous disposez ?

Il n’y a de richesse que d’hommes,  écrivait l’autre.  Vous comprenez que je ne veux pas le citer puis qu’il a trahi lui-même en voulant se mettre à table, pour mieux dire, prendre part au festin du diable. Nous ne disposons d’aucun moyen financier. Le peuple est de notre avis,  et n’attend que le déclic pour dire Stop à Boni Yayi. Vous verrez  dans les jours à venir ce dont l’Association Stop  et le peuple béninois est capable pour sauver ce qui peut encore l’être parlant de notre chère patrie. Maintenant que tout est à terre,  il importe de sauver la démocratie quel qu’en soit le prix à payer. Dire STOP aux jeux de couloir de Yayi participe de cette invite à la sauvegarde  de notre démocratie chèrement acquise.

Vous n’avez pas peur pour votre sécurité ?

Ce n’est pas ma vie le plus important.  Je me bats  pour mon pays le Bénin. Je connais le mode de fonctionnement  de l’adversaire. Je sais qu’il est brutal et serait même prêt à rentrer dans les caniveaux  pour chercher sa proie surtout loin des regards indiscrets. Mais je m’en fous. Comme le disent les Ivoiriens,  même les mains nues, on fera le combat, le vrai combat, celui  de la sauvegarde de nos acquis démocratiques. Il est temps de dire STOP à Boni Yayi

Un appel au peuple béninois et à la communauté internationale ?   

 

J’exhorte mes compatriotes  au calme et à la sérénité. C’est à l’unisson qu’on fera  échec au projet machiavélique de la révision de la constitution. A la communauté internationale de braquer tous ses projecteurs sur le Bénin afin de lire ce qui s’y passe. Car, à voir  les machinations qui sont devenues le  lot quotidien de nos dirigeants, on se demande si certains dans leur vie passée n’étaient pas les vrais rédacteurs de ‘’Le prince’’,  que Nicolas Machiavel n’avait fait que plagier

 
 
  
  
Tag(s) : #ACTIVITES MILITANTES

Partager cet article

Repost 0