Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

08/02/2013

 

 

BENIN - Visite de Thomas Boni Yayi en France: la crise malienne éclipse les affaires béninoises

 

Par RFI

Le président béninois Boni Yayi est en visite à Paris. Il a déjeuné ce jeudi 7 février avec son homologue français, François Hollande. Sa visite s'est déroulée sous le signe de la crise malienne, que le président Boni Yayi a suivi de bout en bout alors qu'il était président en exercice de l'Union africaine. Officiellement, il n'a pas été question, en revanche, des affaires Patrice Talon et Lionel Agbo.

 

Patrice Talon est accusé d'avoir voulu empoisonner le chef de l'Etat. Lionel Agbo, qui a été jugé pour injure et diffamation avant d'être gracié, refuse la clémence du président. Ces deux anciens proches du président vivent en exil à Paris et disent redouter pour leur vie.

A en croire Boni Yayi, Patrice Talon et Lionel Agbo ne l'empêchent pas de dormir. Les deux anciens proches du président sont désormais en disgrâce. Patrice Talon est même accusé de tentative d'empoisonnement du chef de l'Etat. Il vit en France. La justice béninoise n'a pas encore obtenu son extradition. « Je n'ai pas fait état de cette affaire avec le président Hollande, a néanmoins affirmé le président béninois, parce que j'estime qu'aujourd'hui, il y a des questions plus essentielles. A mon niveau, franchement, c'est un dossier qui ne me préoccupe pas du tout. Au contraire, mon souhait est que tout le monde rentre, et que nous puissions construire le Bénin. »

Selon Patrice Talon et Lionel Agbo, leurs ennuis datent du jour où ils ont dénoncé la volonté de Thomas Boni Yayi de modifier la Constitution pour briguer un troisième mandat. Le président jure n'avoir jamais eu de telles intentions : « Tout Béninois sait que la limitation de mandat est une décision de la conférence nationale et doit être actuellement respectée par tous. Donc je dis que sur cette terre comme au ciel, ces fondamentaux seront respectés. En 2011, lorsque j'ai été installé, pour mon investiture devant dix chefs d'Etat, j'ai dit à mon peuple : "C'est mon second et mon dernier mandat". »

Patrice Talon et Lionel Agbo n'ont pas l'intention de rentrer au Bénin. Le premier y serait immédiatement jeté en prison, et le second dit redouter pour sa vie.

 
 
 
Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :