Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BENIN: Yayi est-il si fâché contre les journalistes ?

 

 

 

30 novembre 2011 par  

 

 

Le ton avec lequel le chef de l’Etat a qualifié les journalistes béninois d’écrivaillons était grave. En dehors des gestionnaires des parcs de véhicules d’occasion, les journalistes béninois en ont eu pour leur compte lundi dernier à la salle du peuple de la présidence de la République.

 

Visiblement, Boni Yayi a été touché dans son amour propre après l’annonce des prétendues arrestations de deux de ses ministres, Galiou Soglo, ex patron des sports et de la culture et Réckya Madougou, actuel ministre en charge des microfinances. Avouons que pour une bourde, c’en était vraiment une. Car, une information aussi importante et touchant l’honorabilité de ces deux personnalités devrait être recoupée dans tous les sens avant d’être portée sur la place publique. Mais cela suffisait-t-il à amener le président de tous les Béninois à qualifier ses journalistes de clochards ? Le mot, même si on comprend le président, était trop fort. Il n’a d’ailleurs pas hésité à citer son prédécesseur, Mathieu Kérékou, qui avait dit que si les écrits contre des personnalités ou d’autres pouvaient permettre aux journalistes de «manger», qu’ils le fassent autant qu’ils peuvent. Seulement, Yayi a été plus loin. «Ils écrivent du n’importe quoi. Comment peut-on haïr à ce point sa Nation ?», s’est demandé le président Yayi. Et en guise de mise en garde, le premier magistrat des Béninois a annoncé que toutes ses réformes passeront, que les journalistes soient d’accord ou pas.

 

Mieux, la colère du chef de l’Etat l’a amené à dire aux gestionnaires de parcs de véhicules d’occasion d’utiliser leur argent pour des choses utiles au lieu d’alimenter des communications dans la presse. Yayi est fâché. Les journalistes doivent alors craindre pour une prochaine réforme les concernant.

 

Euloge Badou

La Presse du Jour

 



 

 
 
Tag(s) : #Politique Béninoise