Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

17/03/2013

 

DRAME: Le ténor du barreau français Me Olivier Metzner retrouvé mort en Bretagne

 

 

Par AFP

 

 

L'un des grands noms du barreau parisien, Me Olivier Metzner, a été retrouvé mort dimanche matin au large de son île privée en Bretagne.

Une lettre évoquant sa volonté de mettre fin à ses jours a été trouvée chez lui, a appris l'AFP de sources proches du dossier. Son corps a été retrouvé vers 10H00 flottant au large de Boëdic, son île privée dans le golfe du Morbihan, a-t-on précisé.

A Port-Sana, lieu-dit de la commune de Séné d'où s'embarquait habituellement Me Metzner, des techniciens de l'identification criminelle ont pris place à bord d'embarcations semi-rigides pour rejoindre Boëdic. Mais "il n'y a malheureusement aucun doute" quant à l'identité du corps, a dit un de ses proches.

 

Amateur invétéré de cigare, oeil pétillant, ce maître de la procédure, travailleur acharné et avocat des puissants affichait à 63 ans une clientèle et une réputation prestigieuses mais il était aussi un homme seul et secret.

 

Issu d'un milieu modeste dans l'Orne, il avait fait ses premières armes de pénaliste en défendant des truands dans les années 1970 et 1980. Il défendit ensuite Jérôme Kerviel, Bertrand Cantat ou encore l'ex-dictateur panaméen Manuel Noriega.

 

Il fut le conseil de Dominique de Villepin dans l'affaire Clearstream, de l'homme d'affaires Loïk Le Floch-Prigent dans le dossier Elf, de l'ancien patron de Vivendi Jean-Marie Messier ou encore de Jacques Crozemarie dans le scandale de l'Arc (Association de recherche contre le cancer).

Dans le dossier des biens mal acquis, Me Metzner était l'avocat de la Guinée Equatoriale.

 

Il représentait la fille de l'héritière de L'Oréal, Françoise Bettencourt-Meyers. Dans cette saga familiale, il s'était d'ailleurs violemment heurté à une autre légende du barreau, Me Georges Kiejman, avocat de Liliane Bettencourt avec qui il entretenait une solide inimitié portée jusque devant les tribunaux.

 

L'ancien ministre socialiste a pourtant été un des premiers à réagir dimanche, au micro d'Europe 1: "J'avais une admiration intellectuelle pour lui mais ça ne m'empêchait pas de croire, à tort apparemment, que peut-être il pouvait manquer de coeur et de sensibilité. Tout à coup, les conditions de sa mort me permettent de réexaminer tout ça et de voir qu'Olivier Metzner avait lui aussi ses fragilités."

 

Plusieurs grandes entreprises avaient choisi de s'attacher les services de Me Metzner: il était l'avocat historique de Bouygues, représentait l'organisme de certification maritime Rina dans le dossier de l'Erika, ainsi que la compagnie Continental pour le crash du Concorde.

Il était un des avocats les plus chers de Paris, mais continuait de défendre des sans-grade comme la famille biologique de Laetitia Perrais, assassinée près de Nantes en 2011.

 

Les rebondissements de l'affaire Bettencourt en 2010 et le procès de Jérome Kerviel avaient braqué pendant de longs mois les caméras sur lui et suscité de vives réactions chez ses confrères.

Il y a un mois, il avait plaidé devant le tribunal correctionnel de Paris, assurant la défense du groupe pétrolier suisse Vitol, prévenu au procès des détournements du programme de l'ONU en Irak "pétrole contre nourriture".

 

Il était parfois pris de quintes de toux qui n'étonnaient ni ses confrères ni les journalistes, lesquels le connaissaient depuis des années comme un grand amateur de cigares, qu'il fumait aux suspensions d'audience, en haut de l'escalier monumental du palais de justice. Fatigué, peut-être, il avait toutefois son habituel regard malicieux au-dessus de ses demi-lunes.

Me Metzner avait acquis en 2010 l'île de Boëdic dans le golfe du Morbihan, "un endroit magnifique, remarquable", disait-il. Fin 2012, il l'avait mise en vente. "J'ai un autre projet qui m'intéresse plus, je suis un homme de projets", confiait-il à l'AFP en novembre.

 
 
 
 
Tag(s) : #POLITIQUE FRANCAISE

Partager cet article

Repost 0