Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FRANCE: Malgré la crise, les secteurs de la restauration, de l'hôtellerie, de l'action sociale et des services aux entreprises recrutent en 2013.

 

 

Le 10/04/2013, par la Rédaction de Net-iris, dans Social / Droit du Travail.

  

 

Paradoxe de la crise, les secteurs de la restauration, de l'hôtellerie, de l'action sociale et des services aux entreprises recrutent en 2013.

 

Plus que jamais, les services du Pôle emploi vont inciter les demandeurs d'emploi à effectuer des formations afin d'être reclassés dans les secteurs à fort besoin de main d'oeuvre en 2013. Les métiers des services aux particuliers (aides à domicile & aides ménagères, cuisiniers, employés de maison, etc.), et de la santé (aides-soignants) notamment auprès des personnes âgées, mais également de l'industrie (ingénieurs et cadres d'études, R&D en informatique, chefs de projets informatiques), font actuellement l'objet d'une pénurie de main d'oeuvre.

 

Selon une enquête du Crédoc et de Pôle emploi, cette année les secteurs qui vont recruter le plus sont : l'hôtellerie-restauration (avec 14% des intentions d'embauche), les services aux entreprises (12%) et la santé-action sociale (12%).

 

Le secteur des services concentre, à lui seul, 64% des projets de recrutement. Le commerce voit également ses perspectives d'embauche progresser (+1,9%) par rapport à 2012, avec 11% des projets en 2013. Le secteur de la construction représente quant à lui seulement 6% des besoins en main-d'oeuvre en 2013 en raison de la crise immobilière.

 

Dans près de 50% des cas, les postes proposés sont des emplois durables. Toutefois, on remarque que cette notion du Pôle emploi englobe également les "CDD de 6 mois ou plus" et les "missions d'intérim de 6 mois ou plus". Dans 38,5% des prévisions d'embauches, l'emploi est lié à une activité saisonnière.

 

On constate ainsi qu'avec la crise, on parle désormais de précarité dans l'emploi lorsque le contrat de travail est conclu pour quelques jours, semaines ou mois, mais qu'à partir de 6 mois de travail, l'emploi est considéré comme durable.

 

La majeure partie des projets annoncés (35,7%) font suite à l'anticipation d'un surcroît ponctuel d'activité de la part des établissements. Et près de 80% des établissements souhaitent recruter d'ici au mois de juillet prochain.

 

© 2013 Net-iris

 
 
Tag(s) : #POLITIQUE FRANCAISE

Partager cet article

Repost 0