Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

France : un couple franco-ivoirien s’offre une esclave

 
 
 
 
 

 

De l’esclavage moderne en France, c’est une réalité. Un couple franco-ivoirien est accusé d’avoir payé 4500 euros pour s’offrir les services d’une Ivoirienne. Exploitée et battue, la jeune mineure, âgée de 14 ans, finit par solliciter la police de Cavaillon, dans le Vaucluse.

Combien coûte une esclave ? Un couple franco-ivoirien a payé 4500 euros pour s’arracher les services de Charlotte, une jeune Ivoirienne de 14 ans.

« Un jeune couple Franco-Ivoirien vivant dans le Vaucluse en France, a effectué un voyage en Côte d’Ivoire afin d’acheter une jeune fille de 14 ans pour 4500 euros soit 2.947.500 frs cfa, afin d’en faire leur bonne à tout faire en France » , rapporte Koaci.com. « Ce jeune couple d’à peine vingt-cinq ans ; l’homme un Ivoirien et la femme une Française ont été arrêtés ce mardi, pour ce qui est un cas formel d’esclavagisme moderne », précise le site d’information.

 

Exploitée et battue

 

Charlotte a dû tout quitter Abidjan, la capitale de la Côte d’Ivoire, pour rejoindre ses nouveaux "propriétaires". Un long périple, qui l’a d’abord emmenée au Maroc, puis en Espagne, pour enfin rentrer sans papiers en France.

 

Arrivée chez le couple franco-ivoirien, qui l’a achetée, c’est le début du calvaire. La domestique subit les pires sévisses. Exploitée et battue, la jeune mineure finit par solliciter la police de Cavaillon, dans le Vaucluse.

« Le jeune couple a été aussitôt arrêté après ce témoignage, avec un jeune Togolais qui vivait avec eux. Si la jeune Française a été libérée ce n’est pas le cas de l’Ivoirien et du Togolais accusés de violence sur la jeune mineure », précise le site ivoirien d’information.

 

La justice doit se prononcer le 15 mars sur le cas de l’Ivoirien, l’un de deux bourreaux de la jeune bonne. Il est accusé de traite d’être humain, violences, et aide au séjour irrégulier en France. Il reste quelques années de prison. Il est actuellement détenu en attendant son procès.

Les associations des droits de l’Homme accusent régulièrement la France de ne pas suffisamment respecter ses obligations en matière d’esclavage moderne.

 
 
 
Tag(s) : #INEDITS

Partager cet article

Repost 0