Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

16/05/2012

 

Le Ministère de la coopération a disparu du gouvernement Ayrault - Est-ce la fin de la françafrique ?

 

 
Par Benoît ILLASSA
 
Au cours de la campagne des élections présidentielles, François Hollande avait juré la fin de la françafrique. Comme certains de ses prédécesseurs à l'Elysée. Toujours dit, jamais fait. Toutefois, dans le premier gouvernement formé aujourd'hui même par les amis socialistes, on note l'absence du ministère de la coopération. A l'heure où nous mettons en ligne, aucun des commentateurs vedettes des télévisions françaises n'a noté la disparition de cette anomalie diplomatique voulue par le Général de Gaulle en 1959.
 
Même si ce mystérieux ministère fut rattaché au ministère des affaires étrangères depuis 1999, il a été réhabilité par Nicolas Sarkozy pour les causes et les besoins de la françafrique. En effet, c'est un ministère où tous les dictateurs africains avaient leurs habitudes. C'est le premier lieu de rendez-vous de tous les mendiants africains en col blanc qui viennent y pleurnicher pour recevoir des oboles qui finissent souvent dans les comptes numérotés des banques occidentales. Au nez et à la barbe du contribuable français.
 
S'il se confirme que les néo-socialistes ont vraiment décidé de la suppression de cet instrument du néo-colonialisme, ce serait un coup de tonnerre dans les palais africains. Mais pour les populations africaines, ce serait le soulagement. Surtout pour les populations des pays francophones qui n'ont jamais compris le rôle de cet machin qui les plonge dans la soumission et la continuité du colonialisme d'un autre temps. Alors et seulement alors, mous pourrions dire: nous l'avons toujours rêvé, Hollande l'a fait.
 
 
Benoît ILLASSA
 
 
 
 
 
Tag(s) : #Politique Africaine

Partager cet article

Repost 0