Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Rwanda veut s’affranchir de l’aide étrangère avec l’initiative Agaciro-Dignité

     

  • vendredi, 07 septembre 2012
 

(Agence Ecofin) - Sur l’impulsion de Paul Kagamé, le gouvernement rwandais a lancé le 23 août le fonds de développement Agaciro-Dignité en réponse à une sanction de la communauté internationale qui dénonce le soutien du Rwanda à la rébellion armée du mouvement du 23 mars (M23) en RD Congo.

 

Pour l’instant des bailleurs internationaux ont suspendu un appui budgétaire de 75 millions $. La Banque mondiale évalue la pertinence de finaliser un concours financier de 125 millions $ et la Banque africaine de développement a retardé un décaissement de 39 millions $.

 

Seule la Grande Bretagne a débloqué le 4 septembre 9,5 millions d’euros suite à un retrait d’une partie des troupes d’élites rwandaises du Kivu.

 

Agaciro Development Fund, alimenté par des contributions volontaires a pu récolter en quelques jours plus de 13 millions $ auprès des citoyens, de la diaspora, des fonctionnaires, du secteur privé et des institutions paraétatiques (Rwanda Revenue Authority, Rwanda Capital Markets Authority, Rwanda Social Security Board, National Institute of Statistics….).

 

Des comptes bancaires pour recueillir les fonds ont été ouverts à la Bank of Kigali, National Bank of Rwanda et à la Banque Populaire avec pour objectif d’atteindre une taille de 100 millions $ afin de lever 300 millions de capitaux complémentaires sur les marchés internationaux pour appuyer les projets de développement du Rwanda.

 

« Les bailleurs de fonds ne sont pas nos dieux… Il est clair que nous ne pouvons pas continuer en s'appuyant sur l'argent des autres. Le Rwanda doit se dépêcher de dire bye bye à l'aide » a martèle le premier ministre Pierre Habumuremyi.

 

Plus de 40% du budget du Rwanda est assuré par l’aide extérieure et cette tendance ne va pas s’inverser du jour au lendemain. Les déclarations des décideurs rwandais semblent être une tentative de maintenir la cohésion nationale et de resserrer le premier cercle du pouvoir autour du président Kagamé confronté ces derniers mois à une série de critiques sévères.

 
 
 
Tag(s) : #Politique Africaine

Partager cet article

Repost 0