Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les importateurs-exportateurs nigériens boycottent le Port de Cotonou

 

24 mai 2010
 
 APA-​Nia­mey (Niger) Les opé­ra­teurs com­mer­çants im­por­ta­teurs-​ex­por­ta­teurs ni­gé­riens ont dé­ci­dé di­manche de boy­cot­ter le port de Co­to­nou au Bénin, par où tran­site l’es­sen­tiel de leur fret, ac­cu­sant la par­tie bé­ni­noise de « tra­cas­se­ries di­verses » sur les mar­chan­dises en di­rec­tion du Niger, a ap­pris APA de source au­to­ri­sée. 


« Nous in­vi­tons nos membres à boy­cot­ter le port de Co­to­nou pour ses di­verses tra­cas­se­ries et les ap­pe­lons à re­di­ri­ger leurs mar­chan­dises vers d’autres ports » a in­di­qué Bou­ba­car Tchiom­bia­no, le se­cré­taire gé­né­ral du syn­di­cat des im­por­ta­teurs et ex­por­ta­teurs du Niger.


Selon lui, les au­to­ri­tés por­tuaires de Co­to­nou ins­ti­tuent le dé­doua­ne­ment de cer­tains pro­duits comme l’huile vé­gé­tal « qui consti­tue un pro­duit en tran­sit et qui ne sau­rait être dé­doua­né donc au Bénin ».


En 2008, a rap­pe­lé M. Tchiom­bia­no, le port de Co­to­nou « avait in­ter­dit aux pays de l’hin­ter­land de men­tion­ner la des­ti­na­tion sur les pro­duits ».


Cette dé­ci­sion a été prise au mo­ment où une dé­lé­ga­tion d’of­fi­ciels bé­ni­nois conduite par le mi­nistre à la pros­pec­tive, sé­jour­né à Nia­mey où elle a été reçue di­manche par le Pre­mier mi­nistre Ma­ha­ma­dou Danda.


En avril 2008, les opé­ra­teurs éco­no­miques ni­gé­riens avaient boy­cot­té pen­dant quelques jours le port de Co­to­nou en signe de pro­tes­ta­tion à la dé­ci­sion de la douane bé­ni­noise d’ins­ti­tuer de nou­velles taxes sur les opé­ra­tions de fret.


Les au­to­ri­tés bé­ni­noises avaient par la suite abro­gé la taxe de voi­rie pour les mar­chan­dises à des­ti­na­tion du Niger suite à la si­gna­ture d’un pro­to­cole d’en­tente entre le mi­nistre bé­ni­nois des Fi­nances et son ho­mo­logue du Niger.


Par ailleurs, Co­to­nou s’était en­ga­gé à trou­ver avec di­li­gence les so­lu­tions ap­pro­priées pour ac­cé­lé­rer l’ache­mi­ne­ment des ca­mions de mar­chan­dises en pro­ve­nance du port de Lomé et à des­ti­na­tion du Niger.


Pays en­cla­vé, le Niger bé­né­fi­cie d’un ré­gime de taxes pré­fé­ren­tiel lui per­met­tant d’im­por­ter tous les pro­duits des­ti­nés à la consom­ma­tion lo­cale.


De­puis quelques temps, Nia­mey est cour­ti­sé par d’autres ports de la sous-​ré­gion no­tam­ment le port d’Abid­jan qui a ou­vert fin fé­vrier 2008 une re­pré­sen­ta­tion dans la ca­pi­tale ni­gé­rienne où il avait pro­po­sé des fa­ci­li­tés fi­nan­cières et lo­gis­tiques afin de ré­duire les coûts pour les opé­ra­teurs ni­gé­riens.


DS/od/APA

24-​05-​2010

Tag(s) : #Politique Africaine

Partager cet article

Repost 0