Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nigeria : un sénateur qui défraie la chronique

 

 

05-05-2010

 

Marié à une jeune fille de 13 ans, l’ancien gouverneur de l’Etat islamique de Zamfara, Alhaji Sani Ahmed Yerima n’en démord pas. Des organisations féminines réclament sa tête.

C’est la grosse polémique qui secoue en ce moment le Nigeria. L’ancien gouverneur de l’Etat islamique de Zamfara, Alhaji Sani Ahmed Yerima, qui a convolé en justes noces avec une Egyptienne de 13 ans refuse de répondre aux injonctions des organisations de défense des droits de l’homme, qui l’invitent à libérer la mineure et à la laisser vivre son enfance et son adolescence de la manière la plus normale.

   

Déjà marié à quatre autres femmes, le sénateur a dû répudier l’une de ses «moitiés » pour accueillir la jeune Egyptienne dans sa demeure. Suite à une pétition déposée par la commission nationale pour les droits humains (NHRC), le Sénat a timidement ordonné une enquête via son comité chargé de l’éthique et des pétitions publiques. De son côté, le sénateur Yérima, qui compte de nombreux soutiens dans son Etat, premier à appliquer la loi islamique en 1999 dans la fédération nigériane, préfère botter en touche. «Ma femme n’est pas aussi jeune que ça», aurait-il notamment répliqué à la presse, en expliquant n’avoir pas enfreint la loi musulmane en épousant une adolescente. Seulement, l’article 25 du code pénal nigérian rend cet acte criminel. Il en est de même des dispositions de loi sur les droits de l’enfant promulguées par l’Assemblée nationale nigériane en 2003 et adoptée déjà par 20 Etats nigérians.



Tag(s) : #INEDITS
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :