Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Garrigues-Sainte-Eulalie, 19/07/12

 

RELANCE DU PALMIER A HUILE AU BENIN: De quoi je me mêle !

On va encore berner les paysans; l'élite comprador se demandera de quoi je me mêle avec "les thématiques relativement éculées" d'Olympe Bhêly-Quenum mais allons vite au cœur du sujet: le palmier à huile était une des bases de la fortune de la famille QUENUM ; lauréat des Bourses Zéllidja de l'Académie de Caen en 1952, mon sujet d’étude était: Du palmier à huile et de ses possibilités économiques en A.O.F.


J'ai effectué par bateau le voyage de Bordeaux au Sénégal, Soudan français (Mali), Guinée, Côte d'Ivoire, Togo, Dahomey; mon rapport me valut un autre voyage que j'ai refusé de faire à cause de mes examens.Des années plus tard (monsieur Gilbert TONON dont le Bureau était à Akpakpa pourrait en témoigner), il y a eu la création de la société POLYOIL qui utiliserait l'huile de palme pour fabriquer un produit dans le domaine des constructions; la technologie était britannique; la majorité des investisseurs était des paysans propriétaires des palmeraies; mon apport personnel, je crois, était de 50.000 nouveau francs français; Gilbert TONON pourrait mieux préciser.


Le projet a échoué parce que la CFD s'y était opposé en déclarant que « le Bénin n'avait d'initiative à prendre. »       

 

Bon, comme malgré mes prochains 84 ans officiels, en réalité 86, je vivrai encore longtemps - promis, juré, craché - je verrai à quoi aboutira la relance de la filière palmier à huile sous un gouvernement qui étouffe la démocratie et se cadavérise ; je souhaite néanmoins que la relance réussisse ; si le projet n’est pas une supercherie, s’il ne serait pas régenté par les mafieux de la politique et les relais et courroies de Françafrique, il ne me déplairait pas que des Béninois qui en auraient les moyens puissent y investir mais…il faut être prudent, royalement circonspect, et puis, constat oblige : au Bénin, à peine a-t-on investi qu’on parle dividendes.

Olympe BHÊLY-QUENUM.

 

 

 

Tag(s) : #Contribution de la Diaspora

Partager cet article

Repost 0