Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

28 février 2011

 

VOTER AVEC LA LEPI ACTUELLE, C’EST RETABLIR LE CODE NOIR EN REPUBLIQUE DU BENIN

 

 

Par Benoît ILLASSA

 

Le droit de vote est un droit sacré et un pilier essentiel de la démocratie. C'est le béninois qu'on prive du droit de vote qui est le constituant qui a voté la Constitution !!! Si on prive un seul béninois de son droit de vote, celui-ci pourra opposer à l'Etat le non-paiement de ses impôts (quel qu’ils soient) car il est un citoyen fictif de la République. Un apatride des temps modernes dans son propre pays. Il devient un "incapable" au sens juridique du terme (un incapable n’étant ni titulaire, ni bénéficiaire de droit...). C'est, ni plus ni moins, le rétablissement du Code noir en République du Bénin. Pour mémoire, ce code considérait, jadis, les indigènes comme des biens meubles.

 

De surcroît, il y a une conséquence dont personne ne touche un mot. Si en effet, plus d'un million de béninois ne sont pas enregistrés, cela signifie, au plan économique, que la population du Bénin serait minorée par rapport à 2006. Reste à justifier les causes de cette disparition d'un si grand nombre de béninois en si peu de temps.

 

Les recensés de la LEPI faisant désormais foi (document officiel du gouvernement béninois), c'est ce document qui sera utilisé dans le cadre des PPTE. Conséquence immédiate, les Institutions de Breton Woods s'en serviront dans le cadre du plan de réduction de la dette et ce, dès 2011.

 

Toutes les aides bilatérales et multilatérales seront revues à la baisse puisque celles-ci tiennent compte de la population du pays concerné.

 

Sans compter le fait que tous les cadres béninois seront décrédibilisés pour avoir fourni, depuis 2006, des informations erronées sur la population de notre pays.

 

Enfin, quelle est la marge d'erreur entre les chiffres communiqués par la CPS-LEPI (organe purement politique) et les chiffres de la MIRENA et ceux de l'INSAE (organes techniques ?). Par magie, la LEPI a-t-elle fait disparaître à jamais les stasticiens béninois de l'INSAE ?

 

J'attends qu'on m'apporte des réponses sur toutes ces questions qui me taraudent l'esprit.

 

Benoît ILLASSA



 

 
 
Tag(s) : #EDITORIAL

Partager cet article

Repost 0