Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

 20/11/2012

 

BENIN :Nous ne pouvons pas faire l’économie d’un exercice du type « VERITE, DIALOGUE et RECONCILIATION » dans notre pays

 

 

Par l’Ambassadeur Olabiyi YAI

 

Il y a une petite semaine, j’avais réagi au texte du Dr BIAOU en approuvant sa position et en m’élevant contre ce qui est de toute évidence une falsification de l’histoire, et, peut-être pour les jeunes, une notoire ignorance de l’histoire somme toute récente de notre pays. Ce n’est certainement pas la faute de ces jeunes, car nous avons un sérieux problème de mémoire et de transmission intergénérationnelle partout en Afrique.

 

Apparemment, mon texte n’a pas été lu. Je demanderais donc à notre ami Gilbert KOUESSI qui m’a transmis le texte du Dr. BIAOU de partager le mien avec tout le monde.

 

J’ajoutais, à ce qu’a dit Affolabi, que nous ne pouvons pas faire l’économie d’un exercice du type « VERITE, DIALOGUE et RECONCILIATION ». On ne construit pas un pays sur du mensonge ou des silences soigneusement entretenus pour des raisons inavouables. De ce point de vue, la fabrique des héros, qui n’a pas commencé avec le PRPB (souvenez-vous que le lycée Victor Ballot a été rebaptisé Béhanzin dès les premières années de notre ‘indépendance’ à cause de la recherche effrénée et sans esprit critique d’homologues européens, l’histoire de nos vainqueurs nous servant de modèle !!!), doit être radicalement critiquée, et nous devrons jeter un regard critique sur l’histoire précoloniale pour identifier ceux qui ont collaboré avec les esclavagistes et sont donc responsables de la vente de nos frères et du retard de notre continent et les fustiger. On ne choisit certainement pas ses ancêtres, mais on choisit d’être ou de ne pas être fiers d’eux lorsqu’ils ont commis des crimes contre leurs peuples (exemples : Francisco de Souza, Gbèhanzin, Tofa), si l’on ne veut pas être leurs complices devant l’histoire.

 

Pr. Olabiyi YAI

 

Partager cette page

Repost 0