Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

29/06/2014

 


BENIN – TABLE RONDE DE PARIS : Les bailleurs de fonds n’ont pas exigé une Cour des comptes



 

1) 1)    Les griots de Boni YAYI claironnent partout qu’ils sont revenus de Paris avec une moisson. Peu importe la cagnotte même s’il s’agit d’un grotesque montage. Si cette opération a pu être conduite avec la Constitution du 11 décembre 1990, c’est qu’il n’y a pas lieu de modifier notre constitution en l’état actuel.  En effet, la création de la Cour des comptes et l’imprescriptibilité des crimes économiques n’ont pas été des arguments exigés par les bailleurs de fonds !!!

 

2) 2)    Le plus bel héritage du Président KEREKOU au peuple béninois à la fin de son mandat en 2006, c’est le programme MCA-BENIN. 170 milliards de francs CFA, c’est le coût du programme ambitieux de développement que Simon Pierre ADOVELANDE et son équipe de formulation mise en place en 2004 ont pu mobiliser pour notre pays. Du jamais vu depuis les indépendances de notre pays. 

Ce travail de professionnels de développement a été conclu le 22 février 2006 à Washington par la signature de la convention de financement, en présence du Président Mathieu KEREKOU ; nous étions à la veille du régime du changement. Quelle que soit la moisson de Paris, comme KEREKOU, YAYI doit laisser au prochain président de la République en 2016 le soin de gérer cette dette qui pèsera sur les générations futures. Car, alors que le MCA était un don, la table ronde de Paris est un boulet aux pieds des béninois !!!

 


 

IB

 


 
  
  
Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :