Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

01/02/2013
 
 
BENIN: J'ai décidé de ne pas poursuivre les complices d'évasion de Lionel AGBO, cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas eu de faute commise
 
 
Grâce présidentielle
Les éclairages du procureur Gbénamèto
 
 

 

La grâce présidentielle est une clémence que le chef de l'Etat accorde à quelqu'un qui est déjà condamné. Quand il accorde cette grâce à quelqu'un, cela suppose que la personne ne va plus subir la peine pour laquelle elle a été condamnée. Maître Lionel Agbo avait été condamné à 6 mois d'emprisonnement ferme.

 

Le chef de l'Etat lui accorde la grâce une semaine après. C'est dire donc que Me Lionel Agbo est libre de ses mouvements et il n'aura plus à payer l'amende. S'il apparait ou réapparait aujourd'hui, le parquet n'a rien à lui faire et il a usé de son droit.

 

Quel est le sort des personnes interpellées pour complicité d'évasion ?

 

Le parquet n'a pas jugé opportun de continuer à les poursuivre. Par conséquent, le dossier sera classé sans suite non pas parce qu'il n'y a rien à leur reprocher mais parce que pour le moment, la poursuite ne me parait pas opportune. L'article 33 de notre code de procédure pénale stipule clairement que le procureur de la République reçoit les plaintes et les dénonciations et apprécie la suite à leur donner.

 

L'officier de police judiciaire (Opj) fait son travail de même pour la police et la gendarmerie. Toutefois, le procureur n'est pas lié par ce qu'ils font. C'est moi qui aie le pouvoir de l'opportunité de la poursuite ou non. J'ai décidé de ne pas poursuivre, cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas eu de faute commise.”

 
Source: Adjinakou
 
 
 
Tag(s) : #Politique Béninoise

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :